Forum de BiathlonFrance

Tout ce qui concerne le Biathlon, c'est ici !

Vous n'êtes pas identifié(e).

#341 15-05-2019 09:51:55

Antho
Membre
Inscription : 12-12-2017
Messages : 376

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

Anna29 a écrit :

Sinon, l'enquête sur l'opération Aderlass (l'histoire de Seefeld) impliquerait des personnes de 7 sports : 4 d'été et 3 d'hiver
Et les phrases des biathlètes allemands comme quoi il est impossible d'avoir du dopage collectif en Allemagne a du plomb dans l'aile. Hondo, cycliste allemand entraîneur de l'équipe  suisse espoir, vient d'avouer, le troisième. Tout tourne autour d'Erfurt et de Mark S.
Et un patineur de vitesse allemand est également suspecté
https://www.spiegel.de/sport/winterspor … 66857.html

Hondo qui, dans sa première version indique qu'il ne connaissait pas Schmidt. Rires. Ce fut l'un des médecins des équipes cyclistes qu'il a fréquenté...

Sinon les agissements de Hondo est une preuve de plus qu'il faut vraiment durcir les règlements anti-dopage et procéder à des bannissements à vie du monde sportif dans son entièreté. Dans sa carrière pro, il a systématiquement fréquenté des équipes lourdement touchées par le dopage (Telekom, Gerolsteiner, Lampre...) et visiblement il a conservé des liens étroits avec certains "médecins" lors de sa reconversion en tant qu'entraineur.



Tiens, l'affaire Aderlass s'étend vers les Balkans avec les suspensions de la part de l'UCI des slovènes Kristijan Koren (Bahrain-Merida, en course sur le Giro) et Borut Bozic (retraité depuis fin 2018 et dans l'encadrement de Bahrain Merida), de l'Italien Petacchi (retiré depuis 2015 ou 2016) et du croate Kritijan Durasek (Team UAE, en course sur le Giro). Cette Team UAE qui, par le plus grand des hasards, a suspendu un de ses coureurs colombiens (DNS sur l'étape 4 du Giro) suite à un contrôle interne ayant un résultat anormal.

Ça pue la descente des carabinieri dans les prochains jours...

Hors ligne

#342 15-05-2019 09:57:05

Antho
Membre
Inscription : 12-12-2017
Messages : 376

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

Petite précision : les 3 coureurs slovènes/croates que je cite dans mon message précédent ont pour point commun d'avoir côtoyé la même équipe slovène au milieu des 2000s ; d'ailleurs 3 autres coureurs qui avaient côtoyés cette équipe dans la même période ont déjà été suspendus ces dernières années.

Hors ligne

#343 17-05-2019 11:42:16

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 2 351

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

Du côté des anciens cyclistes français, ça s'en prend aux journalistes parce que ça parle de l'affaire. Selon eux, ça tombe encore avant le tour et ils devraient en parler plus tard, après le tour donc.
C'est pas de la faute des journalistes si l'affaire est maintenant et ils ne vont pas en parler dans 3 mois pour faire plaisir aux cyclistes


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#344 21-05-2019 19:08:48

Geronimo
Membre
Inscription : 18-01-2017
Messages : 363

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

Lutte antidopage : Kevin Mayer va rendre public son suivi médical
https://sport.francetvinfo.fr/athletism … -loin-dans

Une initiative assez géniale avec Melina Robert Michon, et huit autres athlètes...   si les autres sportifs propres les rejoignent et Martin Fourcade, et d'autres biathlètes, ça pourrait changer pas mal de choses...

Mayer : «On va vraiment emmerder les dopés !...  Être transparent à travers ce programme Quartz va légitimer mon record du monde. C’est très important pour moi de montrer que je suis propre. Non, on n’est pas tous dopés et ce programme a une valeur éducative. »

Dernière modification par Geronimo (21-05-2019 20:33:40)

Hors ligne

#345 22-05-2019 15:56:47

Antho
Membre
Inscription : 12-12-2017
Messages : 376

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

Geronimo a écrit :

Une initiative assez géniale avec Melina Robert Michon, et huit autres athlètes...   si les autres sportifs propres les rejoignent et Martin Fourcade, et d'autres biathlètes, ça pourrait changer pas mal de choses...

Je ne vois pas ce que cela pourrait fondamentalement changer. Les gens, en général, vont tomber dans le jugement hâtif et automatique 'sportifs inscrits à Quartz=sportifs propres, sportifs non-inscrits=sportifs dopés'.

Ça me fait penser au MPCC dans le cyclisme pro, mouvement auquel l'inscription ne garanti rien du tout, tout comme le passeport biologique qui permet un suivi transversal des données. J'ai même envie de dire que c'est d'une très grande hypocrisie puisque les équipes inscrites au MPCC sortent la carte "MPCC" comme un enfant dirait "perché" lors d'une partie de chat perché.


Les tricheurs qui mentent aux autres et à eux-mêmes n'auront aucune vergogne à s'inscrire sur Quartz et à contrôler ce qu'il y sera publié ( fausses ordonnances, entre autres..).

Hors ligne

#346 22-05-2019 16:49:13

Geronimo
Membre
Inscription : 18-01-2017
Messages : 363

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

Au niveau du controle antidopage, le problème reste le même, ça ne change rien, pas de preuves dans un sens ou dans l'autre;

je ne sais pas si tu as lu l'article sur Quartz où ils expliquent son fonctionnement, ça me paraît assez différent du MPCC:
Quartz est en place depuis 2011 dans le trail, et huit ans plus tard, la majorité des trailers y ont adhéré avec des compétitions estampillés Quartz.

Il ne s'agit pas simplement de s'inscrire: toutes les données médicales sont transmises par l'athlète, de même que les compléments alimentaires, la prise de médicaments autorisés (mais certains bien qu'autorisés sont limites), les AUT (autorisation d'usage à des fins thérapeutiques), etc.;
plus des analyses demandées par les médecins qui encadrent Quartz; c'est assez contraignant, mais sans obligation de rendre publiques les données; chaque athlète choisit de le faire.
il n'y a toujours pas de preuves que l'athlète est dopé ou non, mais un profil de l'athlète est établi, et mis à jour pendant plusieurs années; d'après ce que j'ai compris, c'est suffisamment précis pour inquièter les athlètes dopés qui hésiteront à s'inscrire (c'est l'opinion de Melina Robert Michon).

si certaines analyses médicales manquent ou sont insuffisantes, cela apparaît tout de suite et les profils anormaux sont repérés.
Les médecins ne cherchent pas les substances interdites (ils ne se substituent pas au controle antidopage) mais ils repèrent les effets des produits dopants sur un court terme ou à long terme:
"Quartz s’intéresse aux effets de ces substances dans l’organisme...  si celui-ci profite des effets d’une substance, son profil ne sera plus normal".
Un profil sans problèmes est vert, s'il y a un doute, il est orange, et s'il est anormal, rouge, et Quartz le signale aux autorités sportives.

Ce sont des contraintes pour l'athlète, notamment de rendre publics tous les résultats, mais c'est ça que Melina Robert Michon a choisi parce que c'est le seul moyen de distinguer ceux qui cachent des choses et ceux qui veulent être transparent. 
K.Mayer: "Il faut montrer aux enfants qu'on peut faire du sport et progresser par le travail sans dopage".


Il faut rester prudent, il y aura toujours des tricheurs, mais il faut aussi donner une chance à ceux qui prennent des initiatives qui vont dans le bon sens.

https://sport.francetvinfo.fr/athletism … -loin-dans

Dernière modification par Geronimo (22-05-2019 18:10:42)

Hors ligne

#347 22-05-2019 20:44:12

Antho
Membre
Inscription : 12-12-2017
Messages : 376

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

Ah, mais que cette initiative aille dans le bon sens, je ne le nie pas.

C'est juste que la démocratisation de cet outil risque de générer des conclusions hâtives que ce soit dans un sens ou dans l'autre.

1/ Tu dis toi-même que c'est l'athlète qui renseigne ses données ; rien n'interdit donc qu'un tricheur ne renseigne que ce qui l'arrange (typiquement, le mec ne va pas download son ordonnance de produits interdits mais va download une ordonnance d'homéopathie). De plus, il peut renseigner uniquement les données biologiques qui rentrent dans le cadre réglementaire et continuer sa pratique dopante à base de micro-doses et/ou protocoles précis, comme il le fait actuellement pour que les contrôles inopinés soient négatifs.

2/ On peut imaginer que des athlètes propres n'aient pas envie de s'imposer une charge administrative en plus. Il existe déjà une charge avec le logiciel ADAMS qui demande une grande rigueur pour éviter les no-show et donc des sanctions. Du coup, ceux-là vont connaitre la suspicion, non ?


En fait, je n'arrive pas à saisir en quoi cette démarche Quartz va faire progresser la lutte contre le dopage (=réduire la consommation de produits dopants). Je crains qu'on ait juste une distinction inscrits/pas inscrits par le grand public et des jugements hâtifs à l'heure des réseaux sociaux. J'espère sincèrement me tromper.

Hors ligne

#348 23-05-2019 12:53:58

Geronimo
Membre
Inscription : 18-01-2017
Messages : 363

Re : la grande lessive contre le Doping - Janvier 2015

C'est vrai que c'est basé sur l'initiative personnelle de l'athlète, mais les médecins contrôlent ce qui est transmis, analysent les données et demandent des examens assez précis.
Si l'athlète prend des micro doses de produits dopants, de toute façon, on ne pourra pas le savoir sur le moment et les contrôles inopinés seront négatifs;
mais au bout d'un moment les effets du produit seront detectés (même si le produit lui-même ne l'est pas) et le profil sera anormal (c'est ce qu'expliquent les médecins de Quartz) et une suspension de l'athlète sera mise en route par sa fédération.

Le CIO a fait la même chose avec la commission Fourneyron en excluant certains athlètes des JO 2018, après un examen approfondi de leur dossier médical et autres (ce qu'on appelle des preuves indirectes de dopage), indépendament des contrôles antidopages.

Sophie Duarte l'explique bien: vu la gravité de la situation, il y a suffisamment d'athlètes qui sont prêts à faire des sacrifices pour leur sport; elle le regrette mais tant pis pour ceux qui hésitent.
La localisation (logiciel Adams) et la transparence sont deux contraintes que réclament un certain nombre de sportifs maintenant parce que c'est la seule façon de se différencier des dopés; et certains vont plus loin en demandant une puce informatique pour être localisables et contrôlables à tout moment.

On ne pourra pas éradiquer complètement le dopage (peut-être même sur Quartz malgré la rigueur du protocole); on peut s'inquièter que des gens qui connaissent mal le sport portent des jugements hatifs (tous ceux qui hésitent sont dopés), c'est le côté négatif du problème, mais est-ce qu'on a le choix? Il n'y a pas très longtemps sur le forum, quelqu'un disait: il y a encore des gens et des athlètes honnêtes, sans doute en majorité;

Quartz, c'est déjà un premier pas et ça va rendre la vie des tricheurs plus difficile (la Fédération Française d'Athlétisme va sans doute s'associer à Quartz:   https://www.lequipe.fr/Athletisme/Artic … e/1021722).

Dernière modification par Geronimo (23-05-2019 14:13:06)

Hors ligne

Pied de page des forums

Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2018