#1221 20-03-2020 17:03:48

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

La saison très négative de l'équipe féminine russe, qui vient de récolter deux podiums, tous deux à Hochfilzen , avec Mironova troisième au sprint et le deuxième relais, suscite beaucoup de controverses en Russie.

Sous la loupe, le travail de l'entraîneur de l'équipe, Vitaly Noritsyn , tel que rapporté aux médias russes par certaines sources au sein de l'Union russe de biathlon. L'idée est de changer complètement le personnel technique, comme l'a souligné Chepikov , vice-président de la fédération russe de biathlon: «Le choix du nouveau personnel technique sera collectif, nous aurons une discussion approfondie au sein du conseil d'administration, qui aura lieu à la début mai. Nous avons plusieurs candidats qui, selon nous, sont capables d'aider l'équipe féminine et d'améliorer leur niveau ».

Des sources à l'intérieur de la fédération rapportent alors qu'au lieu de quoi rien ne devrait changer dans l'équipe masculine, il n'y a aucune plainte concernant le travail de Belozerov et de ses assistants, contrairement à ce qui se passe plutôt avec le travail de Noritsyn. L'idée serait toutefois d'ajouter un entraîneur capable d'améliorer les performances de l'équipe sur les skis ( google translate ) Giorgio Capodaglio
-
un récapitulatif sur la saison de tir de Dorothea Wierer  fatto da Deborah Sartori (biathlon Italia):
90796112_1489954847839686_674923173916966912_n.jpg?_nc_cat=107&_nc_sid=ca434c&_nc_ohc=CLCLaQvJdaAAX9q53R9&_nc_ht=scontent-frt3-2.xx&oh=f5d67f2e9955035372cdcdcccda15e17&oe=5E9A158D
ses cibles  "faibles" sont la 2 tir ( 15 fautes ) et la 4 ( 14 fautes )
-
Après avoir sauté les deux dernières étapes de la Coupe du monde, Mars Olsbu Røiseland s'est remise de la mauvaise influence qui l'avait affectée et vendredi soir, elle était l'invitée d'un célèbre talk-show norvégien, diffusé sur NRK.

De toute évidence, le champion du monde a également parlé de beaucoup plus, y compris du côté sportif, à commencer par les extraordinaires Championnats du monde à Anterselva . «C'était très étrange de gagner sept médailles en sept courses. Mon objectif principal à la veille de la Coupe du monde était de gagner une médaille individuelle, idéalement l'or. Cinq médailles d'or et deux de bronze sont bien plus que mes ambitions. C'est vraiment étrange. "
Pourtant, la marche d'approche vers la Coupe du monde n'a pas été si calme pour Røiseland . «Nous ne sommes arrivés à Anterselva que deux jours avant le relais mixte. J'ai passé la première journée de formation dans le but de trouver les bonnes sensations, d'avoir le bon calme et la confiance que tout allait bien. Cependant, quand je suis allé au champ de tir, j'ai réalisé que le fusil était cassé. L'obturateur ne fonctionnait pas comme d'habitude, il était difficile à charger et impossible d'exécuter parfaitement les clichés » .
À ce moment-là, le Norvégien craignait de devoir changer de fusil à la veille de la Coupe du monde, mais heureusement, les choses se sont bien passées grâce à Patrick Oberegger . "Nous avons une arme de réserve - a admis Røiseland -mais, je ne sais pas comment l'expliquer, il est très difficile de trouver une comparaison appropriée, votre fusil est comme un enfant, vous ne pouvez pas le remplacer. Vous vous entraînez avec un fusil toute l'année et vous souhaitez l'utiliser car vous le savez parfaitement. Nous avons alors décidé de le réparer et l'usine Anschütz, où il était fabriqué, n'était pas loin. Heureusement, mon entraîneur, Patrick (Oberegger, ndlr) a immédiatement dit d'aller là-bas, a pris la voiture, est parti pendant trois heures sur la route, a réparé le fusil et est revenu dans la nuit. Le lendemain je l'ai essayé, à la veille du relais mixte, j'étais très nerveux mais le fusil a fonctionné et j'étais très content ».
La gagnante de cinq médailles d'or et de deux bronzes aux Championnats du monde à Anterselva a parlé ouvertement des difficultés qu'elle a eues dans les premières années de sa vie en raison d'un asthme sévère. « Je suis né avec une forme d'asthme très grave - a déclaré Mars Olsbu Røiseland -depuis mes premières minutes de vie, j'ai eu des problèmes respiratoires. J'étais tellement malade que ma mère a été forcée d'arrêter de travailler pour prendre soin de moi. Dans les pires moments, ma capacité pulmonaire était tellement réduite qu'il me semblait respirer à travers une paille. Si quelqu'un l'a essayé, il sait à quel point c'est difficile. Je me souviens de la peur de ne pas pouvoir respirer, à tel point que j'ai toujours des sensations désagréables quand je vais sous l'eau en retenant mon souffle. C'est quelque chose que je ne peux pas supporter. ''
La championne norvégienne a cependant réussi, grâce à un long processus de réhabilitation, à sortir de cette situation, grâce à l'engagement constant de sa mère. «Ma mère est une personne qui n'abandonne jamais et qui a tout fait pour ses enfants. J'ai aussi eu beaucoup de chance car nous avons rencontré un médecin qui nous a beaucoup aidés. Malheureusement, il n'est plus en vie aujourd'hui. Puis il nous a référés au service des enfants asthmatiques de l'hôpital universitaire d'Oslo. À l'époque, c'était au début des années 90, l'idée que les asthmatiques devaient faire de l'exercice n'était pas répandue. Ils m'ont prescrit des médicaments et ont passé des heures dans le nébuliseur. À Oslo, cependant, il y avait déjà un projet de recherche sur la façon de développer la capacité pulmonaire pour aider les personnes souffrant d'asthme et je l'ai rejoint. Donc, à l'âge de trois ans, j'ai commencé à entraîner les poumons pour augmenter le volume. Quand j'ai commencé à aller à l'école, ma condition s'était déjà améliorée . "
Grâce à tout cela, Mars Olsbu Røiseland est devenu un grand athlète au fil des ans, le premier à remporter sept médailles dans un championnat du monde de biathlon: «Je suis très reconnaissante envers ce projet et avec ma mère pour avoir tant fait pour moi, alors maintenant je peux m'asseoir ici en tant que champion du monde. Je pense que peu de gens l'auraient imaginé .  "

Giorgio Capodaglio ( google translate)

Dernière modification par ilcanzese (22-03-2020 14:52:41)

Hors ligne

#1222 22-03-2020 18:17:15

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

après Denise Hermann un autre fondeuse s'emm......... sur les skis smile
Stina Nilsson a décidé de passer au biathlon de la prochaine saison
Nilsson23032019fm00639--620x400.jpg


En Suède, les images, prises par SVT, qui montraient Stina Nilsson ,avec une carabine sur l'épaule au stand de tir d' Östersund , avaient fait sensation . Tout au long de l'après-midi, de nombreuses rumeurs ont circulé sur la possibilité que la championne suédoise change de discipline, suivant la voie empruntée par Magdalena Forsberg.

Maintenant, c'est Nilsson elle-même qui l'a annoncé: révélant qu'elle avait déjà choisi d'essayer d'aller au biathlon pendant un certain temps, mais après les Jeux olympiques de 2022, cependant, pendant la période de récupération après la blessure, elle a eu l'occasion de réfléchir et a précipité cette décision.

«Mon idée de base était de concourir dans le cross-country pendant encore deux ans jusqu'aux Jeux olympiques et à ce moment-là de partir après la saison 2022 - a déclaré Nilsson - mais à cause de ma blessure, j'ai eu le temps d'essayer et d'essayer le tir et J'ai décidé de ne plus attendre. C'est trop drôle. Je suis fasciné par le défi du biathlon, dans lequel je pense que la routine du fusil et tout apprendre sur l'arme est le plus grand défi, mais c'est un défi que j'ai hâte de relever. Je ne peux que vous en dire un peu plus à ce sujet. Je pense qu'avec les biathlètes, nous pouvons nous entraider. Je peux certainement être un excellent partenaire d'entraînement au ski, alors que j'ai beaucoup de choses à apprendre sur le tir ».

Mais Stina Nilsson laisse une porte ouverte sur l'avenir: « Je tiens à remercier la Fédération suédoise de ski pour ces années importantes et amusantes. En tout cas, je ne change pas complètement le monde, je sens que je peux participer à certains événements de fond à l'avenir. J'aimerais que le biathlon et le ski de fond puissent aller un peu de pair pour moi. Je vise toujours à être un excellent skieur à l'avenir et à concourir pour mon club de ski IFK Mora » .


la voici a Östersund  aux essais de tir
n_e26a2e372c.png
-
Giorgio Capodaglio & google translate
- on dirais que c'est Federica Sanfilippo la plus heureuse
90659694_10214014868080463_4146380660421951488_o.jpg?_nc_cat=109&_nc_sid=ca434c&_nc_ohc=A928DZOrRB0AX9flBQG&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=628b91d650a354ad9768d24c116a2b32&oe=5E9FF907
-
vidéo de Tiril Eckoff a ..........VOIR: https://youtu.be/d3IC3dw1Vls

Dernière modification par ilcanzese (24-03-2020 00:12:16)

Hors ligne

#1223 24-03-2020 11:46:35

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

une interview de Dorothea Wierer que va faire coulé de l'encre smile
-
https://www.oasport.it/2020/03/dorothea … iaZbBLdDo0

Hors ligne

#1224 24-03-2020 11:50:35

Abyss
Membre
Inscription : 07-02-2016
Messages : 2 207

Re : ***_news biathlon_***

ilcanzese a écrit :

une interview de Dorothea Wierer que va faire coulé de l'encre smile
-
https://www.oasport.it/2020/03/dorothea … iaZbBLdDo0

Mes derniers cours d'italien remontant à 2014, une traduction serait la bienvenue, car ça a l'air intéressant. big_smile


Since 2014-2015. wink

Hors ligne

#1225 24-03-2020 12:28:09

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Dorothea Wierer n'a pas besoin d'être présentée. Il a conquis la deuxième boule de cristal consécutive en remportant le classement général du biathlon et il l'a fait dans un moment si spécial pour l'Italie, donnant à Federica Brignone et Michela Moioli un tricolore très rose dans les sports d'hiver. Célébrée à juste titre après les deux médailles d'or et les deux médailles d'argent remportées aux Championnats du monde de biathlon à Anterselva , elle a réussi à conclure le travail, non sans rebondissements: la marque de fabrique de ce sport hautement adrénaline et spectaculaire. Dorothea est confirmée comme la reine du biathlon.
Votre deuxième boule de cristal est arrivée dans un contexte surréaliste, en compétition à huis clos (ou presque) pendant que tous les autres sports s'arrêtaient, avec peut-être la situation la plus dramatique du nord de l'Italie en raison de l'infection par le coronavirus. Le message "Tout ira bien, nous gagnerons ensemble" était-il une réponse du poids que vous portiez sur le fusil et sur la piste pour tous les Italiens qui vous ont suivi à la télé?
«C'était très étrange pour nous de concourir, j'étais très inquiet et je lis souvent les nouvelles dramatiques venant d'Italie sur les réseaux sociaux, d'autre part je comprends aussi que la Finlande au début de l'étape n'était pas encore aussi impliquée en termes d'infection. Cependant, l'Ibu aurait dû prendre une solution cohérente avec les autres fédérations de sports d'hiver qui avaient décidé de s'arrêter. Il y a des moments où le sport prend la deuxième place. "
Dans les deux sprints de Nove Mesto et Kontiolahti, cependant, les trois erreurs commises ont rouvert les jeux avec Tiril Eckhoff qui se rapprochait. L'expérience de l'an dernier dans le défi avec Lisa Vittozzi a joué en votre faveur par rapport au Norvégien et au Suédois Oeberg, qui ont ressenti plus de tension dans les moments les plus délicats.
«La situation était un peu différente, car Eckhoff était vraiment fort sur les skis et c'est seulement lors de la dernière course que j'ai réussi à avoir un temps au fond semblable à elle. Après la Coupe du monde, j'étais très fatigué et épuisé par les engagements, c'était un avantage pour eux qui viennent de grandes nations comme tradition, aussi parce que par exemple en Suède ils n'ont pas ce type de rencontres avec des biathlètes. Les sept courses en dix jours avaient été vraiment intenses, je l'ai certainement ressenti, mais en termes de pression, je suis habitué. Les entraîneurs m'ont dit de me battre jusqu'au bout et que rien n'avait été perdu, malgré le fait que j'étais convaincu que je devais abdiquer après le sprint de Kontiolahti, car partir dans la poursuite de 50 secondes derrière Tiril Eckhoff et pouvoir le battre semblait vraiment une entreprise difficile . J'ai commencé à pleine vitesse dès le premier tour et risquais de m'éclater, je ne savais pas que j'étais avec elle sur l'annaux de pénalité  après le quatrième stand de tir aussi parce que j'étais concentré sur ma course, la tête baissée, sans être influencé.dans le dernier tour on était ensemble et quand on a rejoint Tandrevold elle  a était averti par ses techniciens de se mettre au milieu de la piste ( j'ai compris les indications des techniciens parce que je comprend un peu le norvégien ) et ils  également essayé de marcher sur mes skis, une attitude qui m'a vraiment déçu. En biathlon, il n'y a pas de jeu en équipe et  encore moins gêner les adversaires, mais je ne suis pas devenu nerveuse et j'ai continué à faire mon rythme. Je n'étais toujours pas sûr d'avoir gagné la coupe,

Au cours des deux dernières saisons, vous avez réussi à relever la barre comme une étape sur les skis. Cela pourrait-il être la clé de votre confirmation, même si vos pourcentages de tir ont légèrement diminué, en particulier dans la série debout, peut-être aussi en raison des maux de dos que vous avez subis?

«Certainement oui, en conséquence mes pourcentages ont baissé, mais c'est plus lié au fait que j'ai davantage souffert des conditions météorologiques qui étaient un peu étranges et difficiles à lire. Mon tir est très rapide, fluide et moins raisonné, même si j'ai réussi à bien contrôler les coups cette saison. Le dos s'est fait sentir dans les étapes début janvier mais je pense que le point de vue mental et conditionnel a un plus grand impact sur le tir. Quand je suis un peu plus fatigué et moins réactif, j'ai tendance à manquer plus de cibles. "

Le souvenir de la double médaille d'or obtenue à Anterselva est encore clair, où vous avez clôturé le show à domicile avec deux titres mondiaux et deux médailles d'argent, trouvant peut-être l'apogée de la condition dans le rendez-vous principal de la saison, quelque chose de sans précédent pour vous. Vous n'avez eu qu'à vous rendre à la puissance écrasante de Mars Olsbu Roiseland qui avait spécifiquement préparé le rendez-vous tout au long de la saison. Pensez-vous qu'elle est désormais la femme à battre pour l'avenir pour le classement général, en plus des athlètes que nous avons déjà mentionnés ci-dessus?

"C'est une athlète très forte, il n'y avait aucune garantie qu'elle pourrait atteindre le sommet pour les Championnats du monde après avoir sauté une seule étape en décembre, cela prend aussi un peu de chance comme en général dans ce sport, mais elle a vraiment fait le bon choix et je suis très contente pour elle car elle est très gentille, toujours souriante. Elle n'est pas envieuse, elle est très calme, elle sera une favorite pour le classement général de l'année prochaine. A ma condition, je dois dire que j'ai aussi mûri et que je peux mieux gérer mon temps en termes d'engagements, car avant chaque événement j'ai toujours des séances photos et des rendez-vous avec le sponsor qui conditionnent également l'approche de l'important rendez-vous. Cet aspect ne doit pas être sous-estimé ... ".

En fait, lors de la préparation, vous aviez déclaré que vous ne vous sentiez pas au sommet, en partie à cause de problèmes de dos et d'autre part pour les nombreux rendez-vous lors d'événements liés aux sponsors, mais il semblerait que vous ayez trouvé un compromis pour gérer les deux de la meilleure façon.


"J'ai commencé un peu plus tard que mes coéquipiers, bien que j'étais déjà présent lors de la première rencontre, je devais quand même aller à Milan et faire des interviews et donc pendant l'été j'étais très fatigué, aussi parce qu'à la fin de la journée j'ai fait encore plus d'heures que la saison dernière et donc je suis arrivé en septembre dans des conditions difficiles. De plus, cette hernie dans le dos est également apparue, ce qui a emporté tant d'énergies nerveuses car en tant qu'athlète, vous y pensez continuellement, vous vous écoutez chaque fois que vous vous levez le matin et à chaque mouvement, je ressentais de la douleur. Donc en septembre j'ai un peu ralenti avec l'entraînement, à partir d'octobre j'ai annulé tous mes engagements et je me sentais vraiment mieux. Même Lukas Hofer souffre désormais de problèmes de dos, chacun perçoit clairement la douleur à sa manière, mais pour moi, il est important de vivre avec ça parce que de temps en temps je ressens un pincement et vous devez l'accepter comme s'il faisait partie de vous et de votre corps. À l'automne, j'étais très sensible à ce problème. "

Même le bruit lié aux déclarations de Lisa à la veille de la Coupe du monde ne vous a pas affecté. Vous êtes-vous clarifié et y a-t-il les bases pour pouvoir vivre dans l'équipe d'élite également la saison prochaine, étant donné que la force de l'équipe nationale ces dernières années a été le groupe?

«Pour ma part, il n'y a pas de problème, au contraire je pense que je me suis toujours comporté de la manière la plus appropriée, je ressens également le soutien de l'équipe et je suis d'accord avec ma conscience pour ce que j'ai fait pour l'équipe. Bien sûr, j'aurais préféré aborder la question directement, sans nuire à personne et sans impliquer des entretiens ou d'autres moyens, mais c'est un peu mon caractère ".

Après la Coupe du monde, vous aviez déjà dicté les conditions de la poursuite de votre carrière: j'y penserai ce printemps, mais je ne continuerai que si le staff technique est confirmé. Pensez-vous qu'il y ait des changements entre le personnel d'ici et Pékin 2022?

«Je me soucie beaucoup de mes entraîneurs, non seulement d'un point de vue technique et professionnel, car ils savent bien faire leur travail, mais aussi d'un point de vue humain. En plus d'être de bons entraîneurs, ce sont des gens sincères, surtout honnêtes, pour moi c'est une valeur très importante. Il y a des rumeurs selon lesquelles de nombreux techniciens voudraient sauter sur le chariot gagnant, compte tenu de l'attrait du biathlon bleu. En tant qu'athlète, j'ai eu de nombreux entraîneurs et je connais leur valeur lorsqu'ils sont transparents avec l'athlète, car il doit aussi être un peu psychologue, ami, parent qui vous gronde et doit couvrir toutes ces caractéristiques. C'est une chose de réaliser le programme, d'améliorer l'athlète pour lui permettre d'en tirer le meilleur parti en est une autre ».

Comme vous ne pouvez plus partir en vacances à Oman, vous planifierez sûrement les célébrations dès la fin de l'urgence. Comment dépensez-vous votre quarantaine? Sur les réseaux sociaux, vous avez publié une photo avec laquelle vous avez du mal à nettoyer ...

« En attendant, je commence à apprécier un peu cette tranquillité. J'apprécie le fait que je puisse me détendre un peu sur le canapé, souvent sur les réseaux sociaux ils voient toutes les couleurs. Je vais bien, enfin à la maison et sans rendez-vous, 90% du canapé mange et regarde la télé. J'ai même commencé à cuisiner, prenons Stefano et moi au poêle un jour, je répète comme une vraie femme au foyer pour ma vie après le biathlon ".

La nouvelle d'hier de la transition de Stina Nilsson au biathlon tente-t-elle de retracer les exploits de Magdalena Forsberg et Anna Karin Oloffson, et plus récemment Denise Herrmann, ajoute-t-elle un peu plus de piment au mouvement de biathlon?

"C'était un choix très courageux de sa part, il est certainement encore assez jeune pour apprendre le biathlon. L'approche ne sera pas facile pour elle et elle devra apprendre beaucoup en cours de route, saison après saison. La situation est complètement différente, on voit qu'il voulait de nouveaux stimuli ayant beaucoup gagné dans le fonds, ce sera très intéressant et stimulant pour s'entraîner encore plus ... blagues à part ça sera sympa de voir un autre skieur de fond sur ce circuit, beaucoup y pensent ... Voyons voir. Par exemple, la Française Aymonier vient de prendre sa retraite et n'a jamais été une athlète parmi les grands noms du circuit, cela changera pour la Suédoise de devoir s'entraîner sur deux sports, si elle porte son niveau elle fixera toujours les meilleurs temps sur les skis, mais la vie du biathlète a aussi d'autres temps à respecter pour l'entraînement au tir,».

Après cette saison, le biathlon a-t-il progressé en Italie, ou pas comme vous l'auriez prévu? Y avait-il vraiment beaucoup de public italien sur le parcours des Championnats du Monde pour encourager et soutenir les Azzurri pendant les deux semaines de course?

«Je suis très content, je l'ai aussi beaucoup remarqué sur les réseaux sociaux. Certes, la contribution de la RAI en clair, avec le soutien d'Eurosport qui diffuse toute la Coupe du monde, a augmenté le nombre d'audience à des niveaux jamais atteints pour notre sport en Italie, m'a fait vraiment plaisir que de nombreux Italiens étaient en route et que beaucoup de gens à la télévision sont devenus passionnés par ce sport, il ne pouvait en être autrement "...

De qui, si l'on peut dire, avez-vous reçu les compliments qui vous ont fait le plus plaisir?

«Beaucoup de messages sont arrivés, je dois encore répondre à beaucoup de messages sur WhatsApp et je vais profiter de ce moment pour combler le vide avec ceux qui manquent, sur Instagram à la place c'est une cause perdue. Certes, Alberto Tomba était très heureux, mais je les apprécie tous, il n'y a pas une personne plus importante qu'une autre. "

Dernière modification par ilcanzese (24-03-2020 12:38:51)

Hors ligne

#1226 24-03-2020 12:42:31

max40c
Membre
Inscription : 11-01-2020
Messages : 113

Re : ***_news biathlon_***

Si j'ai bien compris (traduction Google), elle dit que lors de la dernière poursuite décisive pour la Coupe de Monde, Tandrevold a tout fait pour la gêner et essayer de l'empêcher de se rapprocher de Eckhoff. Par contre elle semble avoir de très bonne relations avec Marte Olsbu Roiseland.
Pour en revenir aux deux premières, au-delà de la course d'équipe, elles ont l'air d'être très copines, ce qui peut expliquer ce qui s'est passé. Et ce n'est pas parce que elles sont très souriantes (plus que Marte), qu'elles sont plus sympas. Je me souviens d'un podium en début de saison où Tandrevold avait semblé apostropher un officiel parce qu'il lui avait mal mis sa médaille, et vu la tête de l'officiel, ce ne devait pas être très sympa.

Hors ligne

#1227 24-03-2020 13:21:39

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

tu a bien compris, les techniciens  ont donné les  "directives" et Ingrid à essayé .......  c'est bien décevant
en plus la régie tv avais complètement oublié que c'était la course décisive pour le globe et  on a pas vu grand chose depuis la sortie du dernier tir sad !
il faut ajouter que Tiril avais fait du sarcasme sur l'utilisation d'un hélicoptère par Dorothea  dans le passé récent

Dernière modification par ilcanzese (24-03-2020 13:26:41)

Hors ligne

#1228 24-03-2020 13:33:23

Denis
Membre
Inscription : 13-03-2014
Messages : 1 521
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

max40c a écrit :

Et ce n'est pas parce que elles sont très souriantes (plus que Marte), qu'elles sont plus sympas..

Très juste !
Dommage qu'on n'ait rien vu du dernier tour.

Dernière modification par Denis (24-03-2020 13:34:48)


“Master your breath, master you mind, and pulling the trigger will become an unconscious effort.” (American Sniper)

Hors ligne

#1229 24-03-2020 13:42:21

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 3 359

Re : ***_news biathlon_***

Comment ça, elles ont rejoint Tandrevold ? elle sort avec Tandrevold dans le dernier tour. Moins de 2 secondes de différence, c'est Eckhoff qui les rejoint, Eckhoff sort du dernier tir avec un peu moins de 6 secondes de retard sur Wierer et 8 de Tandrevold


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#1230 24-03-2020 13:55:43

Denis
Membre
Inscription : 13-03-2014
Messages : 1 521
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

ilcanzese a écrit :

Cependant, l'Ibu aurait dû prendre une solution cohérente avec les autres fédérations de sports d'hiver qui avaient décidé de s'arrêter. Il y a des moments où le sport prend la deuxième place. "

Je partage aussi cet avis.

ilcanzese a écrit :

, je ne savais pas que j'étais avec elle sur l'annaux de pénalité  après le quatrième stand de tir aussi parce que j'étais concentré sur ma course, la tête baissée, sans être influencé.dans le dernier tour on était ensemble et quand on a rejoint Tandrevold elle  a était averti par ses techniciens de se mettre au milieu de la piste ( j'ai compris les indications des techniciens parce que je comprend un peu le norvégien ) et ils  également essayé de marcher sur mes skis, une attitude qui m'a vraiment déçu.

C'est extraordinaire que Doro ne se soit pas rendue compte que sa rivale tournait en même temps qu'elle. J'étais déjà pour l'Italienne, mais avec ça, heureusement qu'elle a gagné. Dorénavant, je pense qu'elles ne se sont pas faites des copines sur les circuit. Anaïs Chevalier disait déjà sur le plateau que les Françaises étaient plus proches des Italiennes.

ilcanzese a écrit :

mais elle a vraiment fait le bon choix et je suis très contente pour elle car elle est très gentille, toujours souriante. Elle n'est pas envieuse, elle est très calme, elle sera une favorite pour le classement général de l'année prochaine.

Comme quoi, les images sont trompeuses. J'aurais pensé à Tiril Eckhoff pour la description faite de Marte Olsbu !

ilcanzese a écrit :

De plus, cette hernie dans le dos est également apparue, ce qui a emporté tant d'énergies nerveuses car en tant qu'athlète, vous y pensez continuellement, vous vous écoutez chaque fois que vous vous levez le matin et à chaque mouvement, je ressentais de la douleur. Donc en septembre j'ai un peu ralenti avec l'entraînement, à partir d'octobre j'ai annulé tous mes engagements et je me sentais vraiment mieux. Même Lukas Hofer souffre désormais de problèmes de dos, chacun perçoit clairement la douleur à sa manière, mais pour moi, il est important de vivre avec ça parce que de temps en temps je ressens un pincement et vous devez l'accepter comme s'il faisait partie de vous et de votre corps. À l'automne, j'étais très sensible à ce problème. "

Ça se soigne, ça s'opère ce genre de problème ?

ilcanzese a écrit :

Je vais bien, enfin à la maison et sans rendez-vous, 90% du canapé mange et regarde la télé. J'ai même commencé à cuisiner, prenons Stefano et moi au poêle un jour, je répète comme une vraie femme au foyer pour ma vie après le biathlon ".

Je sais que je vais m’attirer des foudre, mais j'aime bien ce commentaire : qui n'aimerait pas un petit plat mijoté par Doro?

ilcanzese a écrit :

Par exemple, la Française Aymonier vient de prendre sa retraite et n'a jamais été une athlète parmi les grands noms du circuit,

C'est le moins qu'on puisse dire...

Dernière modification par Denis (24-03-2020 13:57:42)


“Master your breath, master you mind, and pulling the trigger will become an unconscious effort.” (American Sniper)

Hors ligne

#1231 24-03-2020 15:34:22

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Anna29 a écrit :

Comment ça, elles ont rejoint Tandrevold ? elle sort avec Tandrevold dans le dernier tour. Moins de 2 secondes de différence, c'est Eckhoff qui les rejoint, Eckhoff sort du dernier tir avec un peu moins de 6 secondes de retard sur Wierer et 8 de Tandrevold

et alors  il y a quelques choses que contredit la version de Wierer ?

wie10.jpg

tandrevold était devant dorothea et eckoff, c'est plausible  que les techniciens ont pu demander de retarder l'italienne dans une partie du parcours pour faire passer tiril entre les deux relèvements chrono ( sortie 4eme tir et 9.1 km ) pour mettre des biathlètes entre eux a l'arrivée.
C'est juste dommage que la régie était ailleurs pour  le prouvé.
en revoyant cette vidéo on comprend que c'est pas la grosse entente entre tiril et dorothea:  https://youtu.be/54ACZ0lYf3g
elle se fout de la gueule de Wierer parce que elle utilise un helicopter pour certains déplacements

Dernière modification par ilcanzese (24-03-2020 16:08:38)

Hors ligne

#1232 24-03-2020 16:22:43

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 3 359

Re : ***_news biathlon_***

Comme dans toutes accusations, il faudrait avoir les 2 versions. Et j'essaie de comprendre les choses par rapport aux datas de l'IBU et des images parce que la phrase de Wierer laisse entendre que ça ne s'est pas fait dès la sortie du tir.  Or, on voit sur les images que Wierer a rejoint Tandrevold seule très rapidement et que même au milieu de piste, à ce moment là, elle pouvait passer, la piste était très large. Après, plus d'image et vers 9.1, on les retrouve en groupe de 4

Pour l'hélico, je donne raison à Eckhoff de s'en moquer parce que bon, ça n'a rien d'éco-friendly et quand on parle de la santé des gens, voilà le genre de truc qui est à éviter.

Dernière modification par Anna29 (24-03-2020 16:26:04)


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#1233 24-03-2020 16:42:14

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

malheureusement on a pas d'images mais juste les accusation de l'italienne et je ne voit la raison qu'elle invente cette version des faits ..... on attend la réponse "éventuelle"  ,  quand au "eco friendly"  je croit que c'est juste de la jalousie primaire et si on lui avais proposé un contrat elle ne l'aurais pas refusé  et que derrière une façade   tout sourires  c'est juste une athlete comme tant d'autres et elles ont perdus beaucoup de l’estime que j'avais pour  eux
-
les genoux de Stina Nilsson depuis sa page istagram smile
stina10.jpg

Dernière modification par ilcanzese (24-03-2020 17:15:31)

Hors ligne

#1234 24-03-2020 18:35:14

bertin
Membre
Inscription : 12-12-2011
Messages : 313

Re : ***_news biathlon_***

Bonjour,

Ilcanzese , c est la defense de doro qui te fait créer  des polémiques  la ou ce n est pas nécessaire,  comme dit Anna c est le ressenti de doro , sans images pour attester , pendant  un moment  important  de la course.
Sous entendre que les norvégiennes  seraient faussement sympas est peut etre excessif.
Pour ma part et celles de collegues supporters qui les avons croisé sur différents  sites, ben étonné  de leur disponibilité  malgre leur statut de star.
Ce n est que mon avis, mais pas de quoi faire monter une mayonnaise  pour un sujet sans image, c est le ressenti doro a tort ou a raison
Elle est une des rares a faire le double ces dernieres annees pour le gros globe et ca c est a souligner.

Dernière modification par bertin (24-03-2020 18:53:11)

Hors ligne

#1235 24-03-2020 18:52:29

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

pour Dorothea c'est plus que un "ressenti"  apparemment et c'est bien dommage le manque d'images du a une régie complètement a l'ouest. juste quelques secondes a l’écran de la sortie du tir a l'arrivée pour les deux premières du classement, c'est juste lamentable
pour tiril et ingrid  l’être sympa avec le public n'exclue pas un autre comportent en competition.
le double ne s'était pas fait depuis 2002  avec Magdalena Fosberg

Hors ligne

#1236 24-03-2020 23:19:17

Lucie
Membre
Inscription : 15-11-2014
Messages : 356

Re : ***_news biathlon_***

Petits Filets a écrit :

Il me semble que les norvégiens refusent des gros sponsors (à canette, par exemple).

En effet, la fédération Norvégienne a demandé à J.T. Boe de ne pas accepter de partenariat avec Red Bull.

Hors ligne

#1237 24-03-2020 23:21:25

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

ça y est c'est le procès:  le bons contre la méchante Dorothea  sponsorisé par  red bull produit  douteux ( il faut le dire a Alexis Pinturault  & co )  + helico polluer  .... que s'invente  des choses  juste pour se faire de la publicité ! !
patrick favre est italien , son frère .................aussi, c'est certain que le courant passe mieux entre italiens et français  que "en général" avec les allemands ou les pays nordique

-
Federica c'est Sanfilippo ( juste pour info )

Dernière modification par ilcanzese (25-03-2020 15:59:01)

Hors ligne

#1238 25-03-2020 09:02:58

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

petits filets  dorothea  a peut être eu tort de sortir ce fait de course maintenant mais  si elle a subit, comme elle prétend,  une obstruction délibéré  c'est aussi normal que on le sache mais elle aurais du le dire le jour même,   c'est dommage et je reviens sur ça , que la régie TV  n'a pas dédié au duel  doro vs tiril  aucune image, le seul témoin ( neutre) sur  le comportement  du technicien norvégien  c'est Franziska Preuss ............. wait & see :) .   dans le biathlon règne le "fair play" quand un biathlète reste au milieu de la piste pour empêcher de se faire doublé c'est pitoyable raison de plus quand il y a le gros globe en jeu
-
Pour la pique de Tiril je dit seulement que la norvégienne  aurais pu se l’éviter .

Dernière modification par ilcanzese (25-03-2020 10:48:00)

Hors ligne

#1239 25-03-2020 10:19:15

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 3 359

Re : ***_news biathlon_***

Petits Filets a écrit :

Donc, Pinturault ou autre (& co), disons le, Red Bull est à mon avis un produit saloperie.
Même quand c'est Kamila Zuk qui fait de la pub.
C'est une croyance, et chacun a le droit d'avoir la sienne.

C'est un peu plus d'une croyance

Je laisse ça là sur l'étude de l'anses à propos des études énergisantes
https://www.anses.fr/fr/content/boisson … ergisantes
-> "Recommandations de l’Agence
L’Agence recommande donc :
d'éviter la consommation de boissons dites énergisantes en association avec l'alcool ou lors d'un exercice physique ;"
Et une étude chiffrée sur les différents effets :
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2012sa0212.pdf

Interview d’un ancien diététicien sur la marque red bull
https://tonsser.com/fr/blog/nextgen/3-r … inapp=true

Pour ce qui s'est passé, logiquement, Kuklina et Davidova ont également dû le voir.


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#1240 25-03-2020 10:48:53

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 8 440
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

pour red bull  ( j'aime pas et j'en boit pas )  je ne comprend pas pourquoi on l'a mis  dans cette discussion ! c'est un produit  en vente libre au dernières nouvelles !
voici la liste das athlètes COUPABLES  d' être sponsorisé par la marque autrichienne:  https://www.redbull.com/fr-fr/athletes

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2020