#2241 05-09-2022 17:06:32

Aqua
Membre
Inscription : 28-03-2018
Messages : 999

Re : ***_news biathlon_***

D'après les bottines ( lol ) portées par les biathlètes ce week-end, on aurait donc Tandrevold qui serait à présent chez Salomon (Fischer jusqu'à présent) et Davidova qui aurait fait le chemin inverse, et qui serait maintenant chez Fischer.

Dernière modification par Aqua (05-09-2022 17:07:12)

Hors ligne

#2242 05-09-2022 17:53:47

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Vittozzi est passé chez Salomon ...............
---------------
dimanche 11 je serais en Italie et je vais aller a la remise des prix des championnat d'Italie ( enfin je vais essayer  d'arriver a temps wink )  j'espère de rencontrer  les meilleurs et les jeunes espoirs et faire quelques photos

Hors ligne

#2243 10-09-2022 09:43:46

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Tommaso Giacomel et Lisa Vittozzi gagnent   la sprint des championnats d'Italie d'été en Val Martello
D-782e945c34.jpg
s-a7f0e5d3f7.jpg
------------------
classement hommes :
CLASSIFICA SENIOR TOP 10

1° T. Giacomel (Fiamme Gialle) 25'43.1 (1+1)
2° D. Bionaz (Esercito) +38.0 (0+1)
3° L. Hofer (Carabinieri) +1'07.1 (1+1)
4° D. Cappellari (Fiamme Oro) +1'09.7 (0+0)
5° C. Christille (Fiamme Gialle) +1'30.0 (0+0)
6° D. Fauner (Carabinieri) +1'46.2 (2+0)
7° P. Braunhofer (Carabinieri) +1'56.7 (2+1)
8° N. Romanin (Esercito) +2'00.3 (0+2)
9° N. Giraudo (Entracque) +2'27.4 (0+1)
10° D. Zingerle (Esercito) +2'41.2 (3+1)

CLASSIFICA JUNIOR TOP 10

1° E. Zeni (Fiamme Gialle) 27'37.5 (1+2)
2° M. Barale (Fiamme Oro) +20.5 (1+0)
3° T. Daziano (Fiamme Oro) +33.6 (0+1)
4° N. Betemps (Fiamme Oro) +55.5 (1+1)
5° C. Pircher (Fiamme Oro) +1'01.1 (1+1)
6° F. Piller Cottrer (Carabinieri) +1'22.8 (0+1)
7° P. Pallober (Monte Coglians) +1'35.8 (0+1)
8° F. Ratschiller (Carabinieri) +1'38.3 (1+1)
9° S. Canavese (Esercito) +1'41.5 (0+2)
10° S. Navillod (Carabinieri) +1'47.1 (1+0)
//////////////////////////////////////////////////
classement femmes :
CLASSIFICA SENIOR

1ª L. Vittozzi (Carabinieri) 21'13.5 (1+1)
2ª D. Wierer (Fiamme Gialle) +48.0 (0+0) ***********
3ª F. Sanfilippo (Fiamme Oro) +1'15.6 (0+2)
4ª S. Comola (Esercito) +1'16.0 (0+1)
5ª M. Carrara (Esercito) +2'09.5 (2+3)
6ª B. Trabucchi (Esercito) +2'37.5 (1+1)
7ª L. Zingerle (Fiamme Gialle) +2'40.7 (1+2)
8ª E. Fauner (Carabinieri) +2'53.7 (2+2)

CLASSIFICA JUNIORES

1ª R. Passler (Carabinieri) 22'47.8 (1+1)
2ª S. Scattolo (Esercito) +13.3 (1+1)
3ª H. Auchentaller (Carabinieri) +19.1 (0+1)
4ª G. Brunetto (Esercito) +1'03.3 (1+0)
5ª B. Schölzhorn (Carabinieri) +1'59.8 (3+0)
6ª M. Trabucchi (Esercito) +2'33.8 (2+3)
7ª D. Planker (Gröden) +2'57.1 (1+0)
8ª G. Brunello (Gröden) +3'20.3 (2+3)
9ª A. Mezzacasa (Fiamme Gialle) +3'35.1 (2+1)
10ª M. Michelucci (Focolaccia) +7'09.9 (0+0)
-
Dorothea Wierer  s'est trompé de parcours et elle a fait +/- 400 mètres de plus
colere colere
----------------
classement des jeunes :

CLASSIFICA MASCHILE TOP 10
1° J. Huber (Antholzertal) 18’43.2 (1+0)
2° H. Bacher (Carabinieri) +42.9 (3+3)
3° M. Deval (Amis de Verrayes) +1’14.6 (1+3)
4° A. Braunhofer (Ridnaun) +1’31.2 (3+2)
5° S. Cagnati (Val Biois) +1’32.7 (3+0)
6° A. Rizzi (Champorcher) +1’33.9 (1+4)
7° M. Contoz (Amis de Verrayes) +1’35.2 (3+2)
8° J. Steinkasserer (Antholzertal) +1’54.8 (2+1)
9° M. Da Pozzo (Fornese) +1’56.1 (0+3)
10° M. Iorio (Camosci Sappada) +1'59.6 (1+2)

CLASSIFICA FEMMINILE TOP 10
1ª C. Gautero (Fiamme Oro) 20’03.8 (3+0)
2ª N. Mariotti Cavagnet (Gran Paradiso) +41.0 (0+0)
3ª F. Miraglio Mellano (Entracque) +1’31.1 (1+1)
4ª D. Ribbi (Carabinieri) +1’50.3 (0+2)
5ª M. Miraglio Mellano (Entracque) +2’02.0 (0+2)
6ª M. Giordano (Entracque) +2’08.9 (3+2)
7ª L. Forneris (Entracque) +2’51.6 (1+2)
8ª M. Pividori (Monte Coglians) +3’04.4 (2+3)
9ª L. Brusaferri (Fondo Val Sole) +3’29.1 (0+2)
10ª D. Maestri (Carisolo) +3’40.0 (2+2)

Dernière modification par ilcanzese (10-09-2022 13:45:16)

Hors ligne

#2244 17-09-2022 09:59:01

Aqua
Membre
Inscription : 28-03-2018
Messages : 999

Re : ***_news biathlon_***

Bon on y croit au vrai retour tant attendu de Vittozzi cet hiver ?! lol

L'IBU qui maintient la suspension Russie/Biélorussie... malade Au delà de l'aspect spectacle, avec donc moins de concurrence sur le circuit, j'ai vraiment peur que les athlètes de ces nations qui montaient en puissance (Smolski, Alimbekava, Sola) soient complètement coupés dans leur élan. Tant de sacrifices pour rien ! On imaginait pourquoi pas Alimbekava être à la lutte pour le globe sur la saison qui arrive, et Sola intégrer un top 5 du général...

Quel sport suspend encore les sportifs Russes/Biélorusses aujourd'hui ? On a vu, à Wimbledon, le ridicule de ce genre de décision (les Russes et Biélorusses avaient été bannis du tournoi), avec la victoire de la Russe Rybakina, qui a pu participer parce qu'elle arbore le drapeau du Kazakhstan. Un véritable fiasco lol

En espérant que cette décision puisse encore changer d'ici décembre dodo

Hors ligne

#2245 17-09-2022 12:48:14

Abyss
Membre
Inscription : 07-02-2016
Messages : 3 126

Re : ***_news biathlon_***

Entre ça, ces inepties de blablabla du monde non comptés pour la Coupe du Monde, et le nouveau barème, on va assurément dans la bonne direction...


Since 2014-2015. wink

Hors ligne

#2246 18-09-2022 18:12:24

Aqua
Membre
Inscription : 28-03-2018
Messages : 999

Re : ***_news biathlon_***

J'en avais presque oublié cette histoire de nouveau barème lol Tout ça annonce une saison épique, et pas forcément dans le bon sens du terme... J'espère être agréablement surpris.

Hors ligne

#2247 18-09-2022 20:29:19

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

je suis arrivée un peu tard  pour la remise des prix de la dernière journée des championnats d'été en Italie 
on a croisé Andreas Zingerle, Rebecca Passler et Lisa Vittozzi
Par contre j'ai pu changer quelques  mots avec Lukas Hofer et Dominik Windisch et ils sont vraiment très sympas
IMG-20220911-144040.jpg

Hors ligne

#2248 19-09-2022 14:52:43

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 4 008

Re : ***_news biathlon_***

Aqua a écrit :

Bon on y croit au vrai retour tant attendu de Vittozzi cet hiver ?! lol

L'IBU qui maintient la suspension Russie/Biélorussie... malade Au delà de l'aspect spectacle, avec donc moins de concurrence sur le circuit, j'ai vraiment peur que les athlètes de ces nations qui montaient en puissance (Smolski, Alimbekava, Sola) soient complètement coupés dans leur élan. Tant de sacrifices pour rien ! On imaginait pourquoi pas Alimbekava être à la lutte pour le globe sur la saison qui arrive, et Sola intégrer un top 5 du général...

Quel sport suspend encore les sportifs Russes/Biélorusses aujourd'hui ? On a vu, à Wimbledon, le ridicule de ce genre de décision (les Russes et Biélorusses avaient été bannis du tournoi), avec la victoire de la Russe Rybakina, qui a pu participer parce qu'elle arbore le drapeau du Kazakhstan. Un véritable fiasco lol

En espérant que cette décision puisse encore changer d'ici décembre dodo

Rybakina a changé de nationalité bien avant la guerre parce que la fédé russe ne croyait pas visiblement en elle (ça rappelle quelques biathlètes...). C'est plutôt coté Hongrie qu'il faut regarder pour des changements liés à la guerre. Il y a plusieurs russes qui veulent devenir hongrois mais ça ne plait pas dans plusieurs fédérations hongroises. Du coup, ce sont les sportifs hongrois qui veulent changés de nationalité maintenant.


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#2249 19-09-2022 23:05:44

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 4 008

Re : ***_news biathlon_***

Denise Hermann s'est mariée il y a une semaine. L'info pour le biathlon, c'est surtout qu'elle s'appellera désormais Denise Hermann-Wick.


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#2250 21-09-2022 21:03:49

Aqua
Membre
Inscription : 28-03-2018
Messages : 999

Re : ***_news biathlon_***

Anna29 a écrit :

Rybakina a changé de nationalité bien avant la guerre parce que la fédé russe ne croyait pas visiblement en elle (ça rappelle quelques biathlètes...). C'est plutôt coté Hongrie qu'il faut regarder pour des changements liés à la guerre. Il y a plusieurs russes qui veulent devenir hongrois mais ça ne plait pas dans plusieurs fédérations hongroises. Du coup, ce sont les sportifs hongrois qui veulent changés de nationalité maintenant.

Effectivement pour Rybakina smile Je voulais surtout souligner le fait que les médias du monde entier ont relayé l'info comme quoi Rybakina est Russe de naissance et donc que le monde entier a vu une "Russe" gagner Wimbledon alors que c'était exactement ce que le tournoi voulait éviter... Surtout que cette affaire a fini par mettre le bazar et complètement fausser les classements ATP et WTA, mais bon ça n'est pas le sujet roll

Intéressant pour la Hongrie je ne savais pas, en y pensant je trouve ça surprenant d'ailleurs, pourquoi pas la Pologne ou les pays baltes, qui pour le coup sont plus proches géographiquement hein

J'ai vu passer une info aujourd'hui comme quoi le basketteur français Thomas Heurtel, qui vient tout juste de terminer l'Eurobasket, n'est plus sélectionnable en équipe de France (mesure FFBB) pour le simple fait d'avoir signé dans le club de Saint-Pétersbourg.

Hors ligne

#2251 21-09-2022 22:40:21

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 4 008

Re : ***_news biathlon_***

En ce moment, la Hongrie parait être un plus grand allié politique de la Russie que la Pologne. Donc en ça, ce n'est pas surprenant, la Russie n'a plus beaucoup d'alliés purs et durs comme la Biélorussie.

Sinon, hier, en Russie, appel à la mobilisation partielle. Le biathlon pourrait être potentiellement touché car les gradés militaires sont considérés comme réservistes. Pour le moment, on ignore si les sportifs font partis des futurs appelés

Dernière modification par Anna29 (22-09-2022 06:25:06)


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#2252 22-09-2022 10:55:32

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

le simple fait de signer chez un club russe  ...............  En juillet, la fédération française a mis son veto : par un accord écrit, elle a imposé à tous les joueurs de ne pas jouer pour les équipes russes jusqu'à la fin du conflit avec l'Ukraine, sous peine d'exclusion de l'équipe nationale. Heurtel, qui était très proche du Zenit Saint-Pétersbourg, a signé (comme tout le monde) l'accord avec la fédération disant que tout était foutu et qu'il n'irait jamais jouer en Russie. Il a ensuite disputé les Championnats d'Europe avec la France qui se sont soldés par la finale perdue dimanche dernier. Hier, le Zenit a annoncé un nouveau joueur : Thomas Heurtel... Théoriquement, la France devrait désormais l'exclure de l'équipe nationale......................
-
je vais  d'abstenir d'heure en avant sur  la question:   Russie/Biélorussie  c'est bien ou mal leur  absence,
chacun a ça vision des faits mais on peut rien y faire donc "dans la mesure du possible"  essayons de parler seulement de biathlon

Dernière modification par ilcanzese (22-09-2022 11:23:07)

Hors ligne

#2253 22-09-2022 17:43:28

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Il y a eu des heures d'appréhension pour le sort de Gabriela Soukalova (mariée à Koukalova), athlète de 32 ans originaire de la République tchèque, ces jours-ci son mari est à Livigno pour des vacances.

12087705-10156051626535328-8334638388780545315-o.jpg

La double championne du monde de biathlon et deux médaillées olympiques s'était retirée des compétitions en 2019, a été retrouvée ce matin, saine et sauve, par les pompiers de Livigno, des soldats de la Sagf-Guardia di Finanza de Bormio engagés dans des recherches avec le Secours Alpin.

Sauvetage activé le soir pour une femme qui s'entraînait mais qui, n'étant pas du coin, à un moment donné avait perdu son orientation. En fin d'après-midi, cependant, elle a pu avertir, donner quelques informations sur l'endroit où elle se trouvait et communiquer que la batterie du téléphone portable était faible. La centrale a activé le Cnsas - Corps national de sauvetage alpin et spéléologique, les stations de Livigno et Bormio, le Sagf - Alpine Rescue Guardia di Finanza et les pompiers. Les équipes ont battu les zones primaires, d'abord sans succès. Aujourd'hui, une personne a entendu des cris sur le flanc de la montagne en face de celle sur laquelle elle se trouvait, près du lac de Livigno et a appelé à l'aide : cela a permis de réduire la zone de recherche. En fait, peu de temps après, en début d'après-midi d'aujourd'hui, Jeudi 22 septembre 2022, la femme a été retrouvée par les équipes territoriales ; il était à une altitude de 2270 mètres et malgré avoir passé la nuit dehors il allait bien. Sur place pour la récupération du sauvetage par hélicoptère de Sondrio di Areu - agence régionale d'urgence d'urgence.
-------------------
j'étais dans la région dimanche et la pauvre Gabriela a du passer une nuit GLACIALE  a plus de 2.200 mètres ( je pense  que il y avais moins 5°/ 7° ) malade

Dernière modification par ilcanzese (22-09-2022 17:47:27)

Hors ligne

#2254 22-09-2022 17:49:42

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 4 008

Re : ***_news biathlon_***

Il y a le conflit en lui-même dont on a déjà parlé donc oui, pas la peine de remettre une couche à mon avis mais il y a des infos qui concernent le biathlon. Quand Kuklina s'exprime contre la guerre, on peut éviter de donner l'info même si perso, je trouve au contraire bien d'en parler car il y a peu de sportives comme elle qui parlent franchement, son courage doit être salué. Mais d'autres infos sont inévitables. Quand le ROC mentionne que les sportifs sont susceptibles d'y aller (ou ex sportifs, genre Shipulin, la Douma appelant les députés dans l'âge à montrer l'exemple), je ne pense pas que ce soit prendre parti de dire X et Y y sont (si ça arrive),


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#2255 22-09-2022 18:13:28

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Karolin Horchler  commence ses études à l'université Furtwangen et à la clinique Ortenau pour devenir sage femme après avoir quitté l'armée que l'a soutenue pendant sa carrière de biathlète 

307712670-637064847782368-4419500846533004854-n.jpg
307697787-637064851115701-5626539990538187291-n.jpg

Dernière modification par ilcanzese (22-09-2022 18:15:49)

Hors ligne

#2256 23-09-2022 09:42:24

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

"Le sport ne devrait pas dépendre de la politique. Cela prendra des semaines ou des mois mais l'idée est d'ouvrir la porte aux athlètes russes et biélorusses et de les laisser participer aux événements de la FIS . "

Mercredi, lors du Nordicum Forum organisé à Kranjska Gora (Slovénie) , le secrétaire général de la FSI, Michel Vion , a donc ouvert une fenêtre sur le possible retour des Russes aux compétitions internationales.

La ligne FIS est de suivre les indications provenant du CIO : « Nous avons eu plusieurs réunions » - poursuit Vion - « Et nous espérons prendre une décision bientôt. Ce ne sera certainement pas pour le début de la saison d'hiver mais nous espérons décembre".

Les athlètes russes et biélorusses, si tout se passe comme communiqué par Vion, pourraient donc participer aux Championnats du monde à Planica 2023, mais sans drapeaux ni hymnes.............  reste a voir si au Kremlin y sont favorables de participer aux compétitions dans ces conditions ........ a suivre pour voir  les décision de la IBU

Dernière modification par ilcanzese (23-09-2022 15:33:50)

Hors ligne

#2257 23-09-2022 16:12:12

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Le biathlète Linn Persson est l'un des 50 athlètes , le seul représentant du monde du biathlon, qui a reçu la bourse pour les sports d'élite de la Confédération suédoise des sports et Svenska Spel.

linn-persson-main-0380.jpg

L'hiver dernier, Persson a joué un rôle clé dans le relais du pays scandinave qui a remporté l'épreuve olympique aux Jeux de Pékin 2022 . Come riporta "Lagd.se", oltre a ricevere 50mila corone svedesi , i beneficiari della borsa di studio riceveranno anche sostegno alle risorse della Confederazione nazionale dello sport sotto forma di psicologia dello sport, medicina dello sport e fisiologia dello sport, compresa l'alimentazione sportive.

De plus, Linn Persson participera à un camp de trois jours avec participation au gala des sports , bénéficiera de conseils et d'orientation sur les doubles carrières, de la possibilité d' entretiens d'accompagnement de carrière en psychologie du sport et d'un accès direct à Swedish Sports Health.

Parmi les skieurs de fond suédois qui ont remporté la bourse, il y a cependant Anton Persson George Ersson et Moa Hansson.
-------------------------
(fondo Italia + google translate)
------------------------
Killian Mbappé aurais pu lui donné le salaire d'une demi journée ............ roll

Dernière modification par ilcanzese (23-09-2022 16:12:39)

Hors ligne

#2258 23-09-2022 19:22:15

Anna29
Membre
Inscription : 09-12-2012
Messages : 4 008

Re : ***_news biathlon_***

Anna29 a écrit :

Sinon, Akimova a confirmée faire une pause dans sa carrière, Je crois que c'est Vasnetsova qui est enceinte

Vasnetsova  est bien enceinte, elle s'appelle d'ailleurs désormais Kaiumova (j'hésitais entre Y et I mais il y a un biathlète qui s'appelle Kaiumov, j'ai vérifié et ils se sont mariés en juillet)


On ne nait pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer (X. Grall)

Hors ligne

#2259 26-09-2022 13:10:07

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Il a été suspendu pendant un an, sautant toute la saison 2021/22 et se faisant également retirer l'or européen remporté lors de la saison 2020/21, pour avoir manqué trois contrôles antidopage au cours d'une année civile. Le week-end dernier, Andrejs Rastorgujevs a repris la course pour la première fois depuis sa disqualification.

r-a2acd5ef40.jpg
Le biathlète letton l'a fait à Otepää, un site estonien récemment sélectionné pour organiser la Coupe du monde 2027. Rastorgujevs a participé aux Championnats d'Estonie, tout comme d'autres athlètes des pays baltes. Après une cinquième place au sprint, où il a atteint 1'21" du vainqueur, René Zahkna, en raison de quatre fautes commises, une au sol et trois debout, dans la mass start du lendemain, le Letton a remporté la victoire, imposant lui-même grâce à une belle performance sur skis à roulettes. La victoire est survenue malgré deux erreurs commises dans la série finale de classement, avec un avantage de 10 "sur Zahkna, qui a toujours terminé avec deux cibles manquées. Pour mémoire, au sprint, le podium masculin a été complété par les Lituaniens Strolia et Fomin, tandis qu'au départ groupé, c'est le troisième Raido Ränkel, qui avec trois erreurs,

Dans les deux courses féminines, double succès pour Tuuli Tomingas,
tomingas-Tuuli.webp
qui a cependant dû tout mettre en œuvre pour prendre le meilleur sur Susan Külm à chaque fois. Troisième place au sprint pour la Lettone Zhurauskaite, tandis que dans le départ groupé où il s'agissait d'une course à élimination compte tenu des nombreuses erreurs, la troisième place est revenue à Regina Ermits, connue avant le mariage sous le nom d'Oja. Pour elle la beauté de sept erreurs, contre les trois des deux premiers classés.

Pour Rastorgujevs un succès important aussi pour le moral, puisqu'à 34 ans il a décidé de se remettre en question  malgré un an d'arrêt.
-
fondo italia + google translate

Dernière modification par ilcanzese (26-09-2022 13:14:08)

Hors ligne

#2260 26-09-2022 18:07:33

ilcanzese
Membre
Lieu : haute patate - 70
Inscription : 16-02-2009
Messages : 10 117
Site Web

Re : ***_news biathlon_***

Longue interview de Stina Nilsson a Fondo Italia :
-----------------

stina-nilsson-lavazz.jpg

Nous l'avions rencontrée pour la dernière fois en mars 2019 à Seefeld, lorsqu'avec une étape magistralement gérée, elle imprimait alors Thérèse Johaug à l'arrivée, au terme d'un sprint final au dénouement prévisible, mais conquis grâce à l'obstination avec qui avait résisté à l'attaque désespérée du Norvégien dans la dernière ascension, une de ces déchirures qui ont souvent fait des victimes. Ce jour-là, Stina Nilsson avait remporté le titre de "World Star" sur la piste avec le champion norvégien, remportant deux médailles d'or (relais et sprint par équipe) et une d'argent en sprint et skating. La valeur de ces résultats allait cependant au-delà de la couleur des médailles remportées, car Stina Nilssonest arrivé à l'épreuve du championnat du monde après une vilaine blessure musculaire qu'il avait accusée quelques semaines plus tôt à Otepää. Même sa présence en Autriche était fortement mise en doute et avec des yeux attentifs, il était clair que lors du sprint initial, elle était en mauvaise condition physique, elle manquait de cette explosivité dans les muscles des jambes qui lui avait valu tant de victoires en carrière et le titre olympique, une seule année d'abord, mais en technique classique, à Pyeongchang.
Pourtant, Stina Nilsson a un talent cher à de nombreux champions, la capacité de s'exciter lorsqu'un défi est très compliqué et que la raison mène ailleurs, alors elle est allée au-delà de toutes les espérances.

Et la voici aujourd'hui la biathlète Stina Nilsson , trois ans et demi plus tard, alors qu'à l'extérieur du Dolomiti Apart & Roomsnous accueille avec le sourire, tandis que le vent ébouriffe ses cheveux. Aujourd'hui, comme alors à Seefeld, Nilsson est aux prises avec un défi difficile, très compliqué, prohibitif pour beaucoup, mais pas pour elle, grâce à ses convictions et à cette détermination qui, en plus de lui avoir donné de nombreux succès en ski de fond, a déjà poussé à monter sur le podium de la Coupe du monde également en biathlon, seulement dans sa deuxième saison, démentant les sceptiques. Contrairement à ce moment-là, cependant, Stina n'a pas seulement dû accepter le défi et retrousser ses manches, elle l'a voulu et recherché, mais encore une fois, du moins jusqu'à présent, elle le remporte.

Bonjour Stina. Commençons par la réunion Passo di Lavazè. Comment c'était?
« C'est la première fois que je viens ici à Lavazè et je dois dire que j'ai beaucoup aimé cet endroit. En particulier, je tiens à souligner que je suis heureux d'avoir été client de cet hôtel, dans lequel nous avons trouvé un hôtelier vraiment sympathique. Évidemment, l'entraînement se passe très bien, aussi parce que j'aime m'entraîner en haute altitude ».

Pour vous, cependant, ce n'est pas la première fois à Val di Fiemme, où vous avez participé à de nombreuses reprises en ski de fond. Quel est le meilleur souvenir lié à ce lieu ?
«C'est particulièrement agréable que derrière vous se trouve une stèle de célébration dédiée au Championnat du Monde 2013 à Val di Fiemme, qui était ma première épreuve de championnat du monde. C'est un grand souvenir pour moi. Le plus beau, cependant, est lié au Tour de Ski 2017, où j'ai franchi la ligne d'arrivée au sommet du Cermis en troisième position » .

Passons au présent. Vous avez beaucoup progressé au cours de la saison écoulée, jusqu'à la première fois sur le podium individuel à Kontiolahti. Qu'est-ce que ce résultat a signifié pour vous ?
«Kontiolahti a été un moment très important pour moi. J'ai toujours pensé que c'était la bonne décision à prendre (passer du ski de fond au biathlon, ndlr). Je suis obsédé par les défis et quand j'ai senti que je ne pouvais pas en avoir d'autres en ski de fond, j'ai su que j'étais prêt à faire quelque chose de nouveau. Quand j'ai décroché mon premier podium à Kontiolahti j'étais tellement content, c'était comme si j'avais recommencé le ski de fond mais avec plus de goût ».

Vous étiez présent aux JO de Pékin, mais vous n'avez été sélectionné pour aucune compétition. Pouvez-vous nous parler de cette expérience sur le banc ?
"Je me sentais bien à Pékin, évidemment je rêvais de faire partie des athlètes sélectionnés pour concourir, mais je peux très bien comprendre que Johannes (Lukas, ndlr) et les autres techniciens n'aient pas eu de choix faciles devant eux, car chaque athlète à qui il est présenté sur la ligne de départ s'il est pleinement mérité. J'avais l'habitude de dire qu'il y avait le bon moment pour tout et j'ai donc pensé que le bon moment pour moi de participer aux Jeux olympiques n'était pas à Pékin. J'ai donc tiré beaucoup d'énergie et d'esprit positif de cette situation et j'ai pu les remettre sur les rails quelques semaines plus tard à Kontiolahti ».

Dans quelle mesure est-il important pour vous de vous entraîner avec une équipe aussi compétitive et même de commencer votre carrière de biathlon au sein de ce qui est peut-être l'équipe la plus forte au monde ? Était-ce aussi difficile ?
« Les premiers mois ont été vraiment difficiles pour moi, en fait je dirais toute la première année, car je pense qu'il y a tellement de différences d'entraînement entre le biathlon et le ski de fond. La première année était un apprentissage, en effet ce sont des années d'apprentissage, comme j'apprends encore. Je pense que c'est vraiment sympa de faire partie de cette équipe, mais en même temps c'est aussi un bon défi. Comme je l'ai dit plus tôt, cependant, j'aime vraiment relever des défis. Je crois qu'il y a un esprit positif dans l'équipe et nous nous poussons vraiment à chaque entraînement pour devenir plus forts ».

Pour un athlète issu du ski de fond, à quel point était-il important d'avoir conscience d'avoir mérité un dossard de Coupe du monde dans l'équipe qui est probablement la plus forte aujourd'hui ?
«Oui, j'ai dû me battre et je dois encore me battre pour gagner ma place en Coupe du monde, car en Suède, il y a tellement d'athlètes très compétitifs. Je veux dire que je veux toujours autant gagner cette place, mais en même temps, je ne veux pas l'avoir simplement parce que j'étais un bon skieur de fond, mais je veux l'obtenir parce que je suis fort en biathlon. Donc pour moi c'était important d'avoir conscience de ne pas avoir gagné ma place uniquement grâce à mon passé de skieur de fond » .



Lorsque vous êtes passé au biathlon, de nombreux passionnés et initiés ont imaginé que vous feriez immédiatement la différence sur les skis. En fait, dans la première saison, ce n'était pas comme ça. Avez-vous eu du mal à adapter votre technique de ski au biathlon ? Si oui, lesquels?
«Je crois qu'en ski de fond et en biathlon, il y a vraiment deux manières de skier. En particulier, ce n'était pas facile pour moi, car ma meilleure partie en ski de fond était la technique classique. J'ai ensuite dû m'adapter à la carabine aussi, car porter des kilos en trop sur le dos, il faut avoir plus de force dans les jambes pour les supporter, donc la technique est aussi un peu différente. Au final, c'est comme si vous regardiez le football et le handball, ce sont deux sports différents, bien qu'il y ait des similitudes à certains endroits. Bref, pour moi, c'était comme devoir réapprendre à skier ».

Je me souviens qu'après 2019, beaucoup vous ont désigné comme le principal adversaire de Thérèse Johaug pour la Coupe du monde, mais à ce moment-là, vous mûrissiez déjà l'idée de passer au biathlon. C'est un choix qui m'a étonné et m'intrigue. Pourquoi l'as-tu fait à ce moment-là ?
« J'ai toujours vu le biathlon à la télévision, ça m'a toujours intéressé. Aux Jeux olympiques de Pyeonghang, j'ai regardé l'arène de biathlon et je savais qu'un jour je donnerais une chance à cette discipline, mais je ne savais pas quand cela arriverait. Après Pyeongchang et Seefeld, alors que tout avait été parfait pour moi et que j'avais obtenu des résultats magnifiques dont je suis fier, je me suis dit qu'il était temps de clore un chapitre de ma vie et d'en commencer un nouveau. Donc pour moi, c'était un choix vraiment facile, parce que je suis une personne qui prend souvent des décisions instinctives et ne fait pas quelque chose qu'il ne veut pas à cent pour cent, c'est le moment où je veux faire du biathlon et je fais avec un engagement à cent pour cent. cent".

Il y a quelques mois, une de vos anciennes compétitrices de cross-country a également rejoint le biathlon, avec qui vous avez également partagé le podium dans l'équipe de sprint de Seefeld, Anamarija Lampic. Avez-vous des suggestions pour elle?
« J'ai hâte de l'affronter en course, j'étais vraiment contente quand j'ai lu qu'elle aussi envisageait de passer au biathlon. Mais je ne pense pas être en mesure de lui faire des suggestions, car je me sens moi-même encore nouveau dans le sport. Je ne peux qu'être heureuse de la retrouver sur la piste et je suis convaincue que nous aurons du plaisir face à face »

Quel est l'objectif pour la saison prochaine ? Travaillez-vous sur quelque chose de nouveau ?
"Non. Après la dernière saison, nous avons constaté que ma courbe de croissance était toujours en montée, nous avons donc décidé de continuer sur la même voie, de suivre la même philosophie d'entraînement. Pour cette raison, nous faisons des choses similaires par rapport aux années précédentes. L'objectif de la saison ? C'est simplement skier vite et tirer de la meilleure façon possible ».

Dernière modification par ilcanzese (26-09-2022 18:08:07)

Hors ligne

Pied de page des forums

Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2021