Forum de BiathlonFrance

Tout ce qui concerne le Biathlon, c'est ici !

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1241 15-09-2017 21:20:29

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

phb2 a écrit :

Je viens de prendre connaissance de la décision prise à l'encontre de Th. Johaug par le Tas. J'aimerais connaître les avis de nos spécialistes du ski de fond sur cette suspension de 18 mois qui prive Johaug des prochains JO

Déjà septembre? ...
Il y avait plusieurs raisons en faveur de cette décision.
1. Ce qu'a dit Tom ci-dessus vis-à-vis de l'affaire Sundby. Mais plutôt que laxisme je dirais directement "magouille" de la FIS, qui a volontairement ommis de parler des overdoses qu'ils avaent trouvées chez le Viking et qui ont dealé en coulisse avec l'interdiction cachée qu'ils lui ont donnée pour les mondiaux de Falun -j'avais détaillé dans un post l'année passée- Il fallait donc qu'ils se ratrappent.
2. Intérët financier. Toujours la même qui gagne, ça fout l'audience en l'air. Elle n'apporte pas plus de fans de Norvège puisque avec ou sans Johaug ils monopolisent les médailles, mais elle enlève des millions aux Nations Followers - Suède, Finlande - Exemple: audience aux mondiaux en Finlande bien en dessous des attentes avec une audience qui a délaissé ce sport -puisque presque plus de médailles depuis des années.
Sans Johaug subitement, Pärmäkoski qui lutte pour l'or contre Björgen sur la double poursuite, ça redonne un punch monstre au public finlandais, et donc des gains pour le futur et les JO cette année. Avec Johaug, Pärmäkoski lutte au mieux pour le bronze.
3. La sanction est dans la bonne marge par rapport au règlement, les 13 mois requis par les NOR ne l'étaient pas. Donc tout le monde dit que la FIS redevient crédible si elle suit le règlement. Toutes les autres nations s'en réjouissent. Un souffle positif.

Quand je pense à cette affaire, je retiens surtout l'aspect financier. C'est le moyen pour la FIS de remettre de l'argent dans sa caisse. Au regard de cela, la bouille blonde de la Norvégienne et la plausibilité de son honnêteté comptent pour des prunes. Inutile de savoir si elle dit la vérité ou pas.

Hors ligne

#1242 10-12-2017 20:47:17

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

Un peu d'altitude, un site favori, et le Francais a aligné les gros asthmatiques sur le 15k de Davos.
2 étapes de 15k sk et 2ième victoire de Manificat, la prédédente sur le 15k en poursuite sur les bosses de Ruka. Le boss de la distance!
Je ne sais pas à quel endroit il a dû passer Sundby parti 1min plus tôt mais le Vicking a dû prendre un vent avec sa 20ième place surtout que les écarts sont énormes au delà du top 10.

IL doit y avoir un secret pour les Francais à DAvos, avec de super places des collègues Parisse et Gaillard, aux portes du top 10.

Hors ligne

#1243 11-12-2017 09:42:24

phb2
Membre
Lieu : CH Vd
Inscription : 30-01-2014
Messages : 657

Re : Ski de fond masculin

yvesson a écrit :

Hej,
C'est ridicule évidemment, peut-être bien qu'elle se dope, comme tous les sportifs de haut niveau (qui gagnent), mais là il n'ont que des traces de produit dopant et ils sont juste content d'avoir choppé un gros poisson et ils matraquent.

Elle n'a qu'à arrêter sa carrière et balancer tout ce qu'elle sait sur son propre dopage, celui de son équipe et celui des autres.

J'aimerais savoir si M.Magnificat qui est un sportif de haut niveau qui gagne, - il vient de gagner avec brio à Davos - fait aussi partie du club.


Biathlon = ski + TIR          Biathlon - tir = SKI de FOND

Hors ligne

#1244 11-12-2017 17:34:46

yvesson
Membre
Lieu : picardie
Inscription : 03-01-2012
Messages : 634
Site Web

Re : Ski de fond masculin

phb2 a écrit :
yvesson a écrit :

Hej,
C'est ridicule évidemment, peut-être bien qu'elle se dope, comme tous les sportifs de haut niveau (qui gagnent), mais là il n'ont que des traces de produit dopant et ils sont juste content d'avoir choppé un gros poisson et ils matraquent.

Elle n'a qu'à arrêter sa carrière et balancer tout ce qu'elle sait sur son propre dopage, celui de son équipe et celui des autres.

J'aimerais savoir si M.Magnificat qui est un sportif de haut niveau qui gagne, - il vient de gagner avec brio à Davos - fait aussi partie du club.

Hej,
Moi le sport propre de haut niveau, je n'y crois juste pas quand il y a des sous et des médailles. Tu retournes le problème comme tu veux, paraît que les russes se sont dopés, eux tout seuls, et pourtant ils n'ont pas gagné toutes les courses.

En ligne

#1245 12-12-2017 01:22:50

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

phb2 a écrit :

... /
J'aimerais savoir si M.Magnificat qui est un sportif de haut niveau qui gagne, - il vient de gagner avec brio à Davos - fait aussi partie du club.

Je ne vois pas sur quoi on peut le soupçonner! Il a toujours été dans les meilleurs depuis qu'il est arrivé sur le circuit. Progression régulière à partir de 2010. Un point fort, les montées, donc c'est là qu'il va chercher ses victoires, avec une technique assez efficace, bien qu'avec le temps son physique a changé, plus en force désormais, depuis qu'ils ont commencé à charger les haltères à côté des sprinteurs (les Poneys) il y a qques saisons il me semble.
Autre signe que j'ai déjà évoqué: la grosse caisse, ça se voit chez ceux qui sont toujours dans les bons, dès qu'ils prennent le départ, en été comme en hiver, en course à pied comme à ski.
Bon, sinon il a dit qu'il prenaiit qqchose pour ses symptomes asthmatiques qui lui sont apparus il ya 3 ans je crois, en gros comme bcp d'autres, mais, quand un gars a les c***lles d'aller attaquer les Norvégiens sur la NRK parce que ils se chargent à l'inhalateur, c'est quand même un signe que lui reste dans ce qui est autorisé. Je crois qu'il faut une autorisation AUT d'ailleurs .
Un peu comme Fourcade, vu les risques qu'il prend en attaquant les RUsses, je pense pas qu'il se dope, sinon s'il est pris, on l'exécute sur la place publique.
Enfin Manificat, sur les 15sk où il sait qu'il a des chances, il sait deconnecter le cerveau, selon ses mots lorsqu'il avait gagne la Lysebotn en été une année, c'est à-dire qu' il part pour être devant au 1er intervalle. Parfois on explose évidemment, mais avec un peu de chance, si le gros mur lactique arrive aux endroits où tu peux récupérer avec une bonne descente ça peut tenir. De tte façon il faut ça pour gagner, sinon tu fais 3ième ou 5ième à ce niveau.
Hier en arrivant sur le km 8 en bas de la bosse, il voit certainement le groupe devant, j'estime à 15 sec, si on lui passe l'info que Sundby est dans le groupe alors qu'il est parti 1 min devant lui, en plus il sait qu' il est chrono No1, le gars il comprend que c'est le jour où il peut gagner...

Dernière modification par meme_sans_fart (12-12-2017 01:27:52)

Hors ligne

#1246 16-12-2017 22:14:38

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

15 skate et Manificat comforte le maillot de leader en distance.
Parisse semble être prétendant pour une place dans le relais.
Manificat-Parisse ça sera peut-être le duo skate du relais JO?! Il y aura bien une solution pour l'équipe de France en trouvant un classiqueur devant Gaillard.
Mais pour d'autres comme les Suédois, les Allemands, ou les Italiens on se demande comment ils vont trouver une équipe. Quand on voit ça on se dit vraiment qu'une autre ère a commencé dans le fond.

Hors ligne

#1247 Hier 09:42:08

Tom du Beaufortain
Membre
Inscription : 30-09-2014
Messages : 513
Site Web

Re : Ski de fond masculin

Oui, mais méfions-nous de tirer des conclusions de la coupe du monde sur une saison olympique. Les allemands, les Suédois savent mieux que quiconque préparer ces événements particuliers, sans forcément être transcendant auparavant. La France est en forme, tant mieux, mais c'est en février que l'on verra la valeur des nations.


Vice-champion du monde poursuite Hochfilzen 2017

Hors ligne

#1248 Hier 11:21:28

Schneehexer
Membre
Inscription : 02-12-2010
Messages : 2 057

Re : Ski de fond masculin

meme_sans_fart a écrit :

Manificat-Parisse ça sera peut-être le duo skate du relais JO?! Il y aura bien une solution pour l'équipe de France en trouvant un classiqueur devant Gaillard.

Tu entrevois qui en premier classiqueur ? Parce que l'Equipe de France n'a aussi plus tout à fait le même statut qu'il y a 4 ans. Et je vois bien les Norvégiens, Finlandais ou Suédois faire l'effort en début de deuxième relais s'ils perçoivent que les Français sont un peu derrière... A voir également où en seront les Italiens à ce stade du relais, parce que j'imagine qu'un certain nombre aimeraient voir Pellegrino lacher avant... A moins que le parcours coréen soit trop rude pour lui ?

Le seul candidat sérieux que je vois pour tenir ce rôle, c'est Alexis Jannerod qui vient de remporter le 15 km classique de Sankt Ulrich en Alpen Cup. Il avait fait 4ème la semaine dernière à Prémanon, toujours en Alpen Cup. Il avait fait 31ème en Coupe du Monde à Ruka sur le 15 km classique. Il avait fait 44ème sur le même format aux championnats du monde de Lahti... terminant tout de même à près de 4 minutes de Niskanen, derrière une belle brochette de Suédois, Finlandais et Norvégiens. En tout cas, il
semble avoir structuré sa préparation et montée en puissance pour prendre cette place de classiqueur dans le relais olympique puisque il coche presque exclusivement ce format de 10/15 km classique.

Jules Lapierre pourrait sans doute constituer un relayeur solide en classique d'ici quelques années, mais il semble encore un peu jeune. Et j'ai bien peur que nos meilleurs classiqueurs en sprint, par exemple Lucas Chavanat, ne soient pas en mesure de tenir la distance... à voir le profil du parcours.

Hors ligne

#1249 Hier 13:58:39

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

Tom du Beaufortain a écrit :

Oui, mais méfions-nous de tirer des conclusions de la coupe du monde sur une saison olympique. Les allemands, les Suédois savent mieux que quiconque préparer ces événements particuliers, sans forcément être transcendant auparavant. La France est en forme, tant mieux, mais c'est en février que l'on verra la valeur des nations.

Oui, mais il y a quand même un vide dans ces équipes SWE, GER, ITA qu'il n'y avait pas avant. Aux Suédois il leur manque définitivement un classiqueur en 1 devant Rickardsson. Les Allemands ne rentrent que rarement dans les 20 en Cl comme en Sk et ils sont juste en nombre. Les ITA n'ont plus la force de frappe en Cl qu'ils avaient avec Noeckler+De Fabiani pour partir devant en Skate. Même les FIN ont 2 manques dans leur équipe avec le départ de Jauhojärvi.

EN général quand ils arrivent tous  à monter le niveau pour les grdes compét. c'est toujours à partir de gars qui sont là dans les 20-30 disons ou à partir de "vieux top" qui reviennent (Soedergren, Olsson, Teichmann...). Mais quand il n'y a plus personne...
Parfois, je soupçonne les Féd. de payer pour que des tops reviennent faire une dernière compétition. Olsson avait arrêté avant de revenir pour Lahti. Heikkinen voulait arrêter, je pense que la Féd Finlandaise lui a fait un petit chÈque pour prolonger Lahti + Pyong Ch.. Je m'attendais à ce que les SWE rappatrient le sprinteur Jonsson idéal pour le relais 1 en Cl., mais rien vu encore...

Schneehexer a écrit :

... Le seul candidat sérieux que je vois pour tenir ce rôle, c'est Alexis Jannerod ...

Oui je pense à Jeannerod en 1 bien sûr, devant Gaillard. Sa perf à Ruka est solide, bien meilleur qu'À Lahti.
On n'a plus les moyens de la stratégie que tu avais expliquée pour Sotchi et Falun, de partir devant avec Gaillard-Manificat en C, parce que derrière on n'a plus 2 skateurs qui tiendront (même s'ils ont encore 2 mois de prépa, je n'y crois pas). Donc, il faudra envoyer Manificat au charbon en skate, pour refaire un retard, peut-être en 3...

Hors ligne

#1250 Hier 17:32:07

yvesson
Membre
Lieu : picardie
Inscription : 03-01-2012
Messages : 634
Site Web

Re : Ski de fond masculin

Hej,
Pour le premier relais suédois, ils peuvent ressortir du formol celui qui avait fait exploser tout le monde la dernière fois, le terrible Nilsson ? Jönsson ça me ferait bien rire, jusqu'à ce qu'il fasse exploser tout le monde. Södergren, ça va se voir quand même, encore plus qu'Olsson. Moi, ce que je pense, c'est qu'ils vont nous trouver n'importe quel -sson, et puis ça marchera, à l'exception notoire de yve-sson. Les suédois seront champions olympiques comme d'habitude.
Les allemands et les allemandes, il y a 4 ans, étaient derrière les troisièmes relais norvégiens et russes pendant la saison, et ils font des perf' quand même aux JOs...

En effet, ces pays savent "se préparer" pour les JOs, alors que les norvégiens ne savent pas, l'histoire ne dit pas si les norvégiens se dopent juste pareil toute l'année alors que les autres épargnent pour s'acheter le top du top pour la semaine des JOs. Ou alors, c'est juste répartition des médailles entre les "gros pays" et les athlètes en vue des dernières années, comme je l'avais expliqué, car rien de raisonnable n'explique les résultats des derniers JOs, de toute façon.
Avec un peu de storytelling pour habiller le tout avec les belles histoires, ou celles pour faire pleurer dans les chaumières, ceux qui gagnent avec une jambe cassée ou qui retrouvent la vue deux semaines avant les JOs.
Les norvégiens préfèrent sûrement les médailles aux championnats du monde, ils veulent garder l'invincibilité depuis 1999 (et un relai autrichien bien douteux aussi, mais c'était la belle époque d'avant 2001).

Pour mémoire, en 2006 les italiens sont champions olympiques avec aucune victoire depuis plusieurs années, comme le relai allemand en biathlon.
Je ne pense pas qu'on ose donner une médaille aux coréens, hein, pas quand même quand même.

En ligne

#1251 Hier 18:27:07

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

Oui mais Nilsson avait déjà commencé en début de saison avec des places honorables. Cette année, il n'y  a vraiment personne derrière Ricardsson. Jonsson aurait eu le niveau d'un relais C, peut-être pas un relais top, mais rester sous les 30sec. C'était à Falun non que les SWE se sont retrouvés derrière au relais 1 et Olsson avait fait le retard en embarquant Manificat dans ses skis?
C'est vrai que Soedergren, ça se verrait :-))
Si l'histoire des derniers JO, fartage NOR qui colle et autres comiqueries, se répète, alors il n'y aura plus qu'à adhérer à ta théorie.

Sinon ils ont chopés Froome à l'inhalateur, en soit-disant crise d'asthme.
Autrement dit un cycliste a explosé la concurrence pendant des années de même qu'un skieur, Sundby. Et ces 2 héros sont à l'inhalateur. Mais les NOR nous expliquent que ça n'aide pas... Nous prennent pour des billes vraiment!
Il est un peu calmé non Sundby depuis ses 2 mois de suspension. La langue dehors et 20ième place sur le 15k de Davos.

Hors ligne

#1252 Hier 19:21:38

yvesson
Membre
Lieu : picardie
Inscription : 03-01-2012
Messages : 634
Site Web

Re : Ski de fond masculin

Hej,
Moi je reste persuadé que Sundby et Froome ne tournent pas à l'inhalateur. C'est quand même du dopage à la papa, même si ça aide.
Pour moi, c'est comme therese : comme ils gagnent trop, on est content de les chopper avec un "petit" produit, alors que certainement tout le peloton tourne au dopage sanguin, ou quelque chose du genre, surtout aux mondiaux ou aux JOs.
Après, peut-être qu'au fond, en ce moment, ça suffit pour faire exploser tout le monde sur une petite étape, mais sur le tour de ski il y a déjà forcément plus de dopage.
Mais je doute que sundby se soit dopé tout seul à la ventoline depuis trois ans, enfin je n'y crois juste pas. Après peut-être qu'on donne des avertissements à certains champions qui abusent et qui tuent le suspens.
Mais en cyclisme, la vraie justice s'en est à chaque fois mélée, donc ça ne me paraît pas possible non plus.

En ligne

#1253 Hier 20:30:35

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

Le fait de grosses équipes comme SWE, GER, FIN, ITA n'ont pas de relève de haut niveau me fait penser qu'ils tournent en conventionnel (du léger, vento...). Tu peux prendre les équipes une par une, hommes comme femmes, il n' y a pas de - 25 ans en top 15 depuis 5 ans à part 3 ou 4 (S. Nilsson, Halvarsson, I. Nskanen, rien chez GER et ITA, idem CAN). Ça prouve qu'on a laissé les pharmacies des années 2000 derrière nous.

Reste les RUS et NOR, à part qu'ils ont plus de pratiquants, on ne sait pas ce qu'ils font...
Les USA, comme j'ai dit avant, je m'étonne de DIggins et ses copines...

Hors ligne

#1254 Hier 21:04:57

yvesson
Membre
Lieu : picardie
Inscription : 03-01-2012
Messages : 634
Site Web

Re : Ski de fond masculin

Hej,
Je ne vois pas en quoi l'absence de jeunes fondeurs peut-être corrélé avec le dopage, tu crois que Iivo Niskanen a fait des médailles à l'eau claire ? Pourquoi ils doperaient Olsson, Hellner et Kalla et pas un jeune ? Ebba Andersson, il me semble qu'elle est jeune aussi (1997). Il y avait pas la fille de Svan aussi (ou d'un autre ancien champion ?). Les suédois, ils apparaissent, ils disparaissent... Autant les norvégiens on peut comprendre qu'il y en a 6 de meilleurs à l'instant T, mais les suédois ?
Les allemands, c'est sûrement qu'ils ont une sérieuse concurrence du biathlon et du combiné nordique, c'est à croire que leurs fondeurs vont là-dedans plutôt que dans le fond (même si en combiné nordique, c'est pas le même niveau).
La suède, je ne sais pas ce qu'ils foutent, du foot, peut-être. Traditionnellement, ils sont toujours plus forts que les autres (pays nordiques) dans les sports d'été.
Les russes et les norvégiens, ce sont les seuls qui peuvent aligner 4 ou 5 équipes de relais compétitives (enfin si on ne disqualifie pas 10 russes, quoi), ils sortent juste des jeunes à la pelle, sauf les filles russes curieusement. Les norvégiennes, je me demande si les anciennes actuelles ne sont pas en train de barrer la route aux jeunes, on ne voit pas du tout les 93 ou 94 sur la coupe du monde, à part la cousine Weng ?

L'italie, faut vraiment se demander comment ils ont toujours réussi à sortir des top fondeurs. Ils ont quand même De Fabiani, bien discret depuis quelques temps. Mais c'est un peu normal qu'ils ne sortent pas des jeunes au rythme des norvégiens, russes, ni même allemands, finlandais et suédois, niveau sports d'hiver, l'Italie c'est à peine mieux que la France.

C'est sûr que niveau pharmacie, ça a changé parce qu'avant 2001, l'EPO c'était facile et efficace. Quand il a fallu revenir aux transfusions, ça en a éliminé sûrement certains, ça coûte plus cher et c'est plus compliqué.

On ne sait sûrement pas ce que c'est que le dopage de 2017, mais la ventoline... Vraiment ?

En ligne

#1255 Hier 22:24:33

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

Les costauds des années 2000, ont pris jeune, et à mon avis ça donne vite un niveau qu'ils n'auraient jamais atteint en étant clair. S'ils tiennent tous jusqu'à aujourd'hui, les Hellner, Kalla, Cologna, Saarinen etc c'est qu'ils se sont donnés des moyens qui ont une efficacité dans le temps. Mais je ne pense pas forcément qu'ils prennent encore du lourd avant les championnats aujourd'hui. Peut-être näif mais je le vois un peu comme ça.
Mais pourquoi des jeunes sortaient avant et plus maintenant? Pourquoi les FIN ont une grande densité mais depuis Lähteenmäki 2010-2011 (et son AUT pour taux hématocrites élevé) il n'y a personne. Ces nations ont toujours eu des jeunes fondeurs qui arrivent tous les 2-3 ans. Aujourd'hui plus rien.
Andersson ou les jeunes autres Allemands ne monteront pas au niveau où leurs prédecesseurs sont montés. Je le vois comme ça.
La question reste pour les derniers qui sont venus comme I. Niskanen en 2013, Nilsson... et qui ont atteint le top? J'ai pas d'idée claire là dessus.

Oui les Allemands ont choisi de partir en biathlon, là où il y a de l'argent, mais ça n'explique pas tout. Pourquoi une V. Carl reste à 1'30 de la tête sur un 10k individuel? Ça fait 3-4 ans qu'elle tourne en WC.
Ils restent tous coincés comme ça!

Pour les championnats le niveau général monte et se nivèle (chambres hypo et préparations) mais sur toute l'année l'écart entre les vieux tops des années 2000 et les autres me laissent perplexe.

Dernière modification par meme_sans_fart (Hier 22:37:34)

Hors ligne

#1256 Hier 23:17:27

yvesson
Membre
Lieu : picardie
Inscription : 03-01-2012
Messages : 634
Site Web

Re : Ski de fond masculin

Hej,
Okej mais d'un autre côté, pourquoi en 2010-2011 les jeunes finlandaises auraient bénéficié d'un programme dont ne bénéficieraient plus les jeunes de 2015 ou 2017 ?
Je veux bien que pendant les joyeuses années de l'EPO, c'était open-bar, tout le monde pouvait en prendre et que ça a dû chuter (d'où la reprise en main par les vrais pays nordiques ?) mais qu'est-ce qui aurait changé entre 2010 et maintenant ?

Je suis d'accord qu'une Bjørgen qui aurait commencé à l'EPO en 2000 bénéficie encore de son dopage, mais ça n'a pas empêché ses années noires en 2007-2009 ?
Tu disais toujours que therese avait une progression normale, mais elle a pourtant rivalisé avec Saarinen et KSS (toutes les deux issues de la grande époque) sur un 30Km à 19 ans ?
Pourquoi les norvégiens et les russes sortiraient des jeunes qui tiennent la route, et pas les autres ?
Les allemands n'ont-ils pas eu une génération dorée grâce à Humanplasma, ou quelque chose du genre ? Je ne sais pas pourquoi les jeunes allemands d'aujourd'hui ne se dopent pas, mais pour moi c'est la raison pour laquelle ils ne sont pas dans le TOP10 ou TOP15.
Et si les jeunes n'ont pas le niveau des anciens dopés, cette génération qui a connu 2000 va être à la retraite dans pas longtemps, Bjørgen et même Kalla.

Et puis les Estoniens en 2006, Veerpalu, Smigun, un peu comme les suédois : je prends ma retraite, je reviens, je repars 6 mois, je regagne. Disparus les estoniens. Les autrichiens avec les centrifugeuses dans le chalet en 2006. Disparus, les autrichiens. Shyriaev s'est fait prendre à l'EPO en 2007 quand même, aussi. Les tchèques, disparus aussi. Les américains n'existent que chez les femmes, et les canadiens que chez les hommes... va comprendre.

Tout ça est illisible pour moi, je n'arrive pas à dégager une logique. Pour moi il y a toujours eu du gros dopage sur les gros championnats (monde et JO), autant que les années EPO, peut-être pour moins de monde parce que c'étaient les transfusions, peut-être du micro-dosage plus compliqué, de l'AICAR (les norvégiennes toutes maigres), des produits et méthodes qu'on ne connaît pas encore.
Mon unique point d'interrogation, c'est s'il y a des courses plus ou moins propres sur la coupe du monde, ou si les 3-4 qui jouent le globe se dopent gentillement pour récupérer et reproduire les efforts toute la saison. Ca je peux le croire.

Les norvégiens sont intéressant de ce point de vue, parce qu'il y a en un paquet de sélectionnables, il faudrait qu'ils se dopent à 20 sur la course FIS avant la saison pour juste participer à la coupe du monde. Remarque, c'est peut-être le cas vu les légions de norvégiens qui s'abattent sur les classements des courses FIS, coupe de scandinavie, longues distances et coupe du monde...

Les jeunes qui ne viennent pas, regarde les américains au tennis, pour élargir aussi ta vision. Ca arrive qu'un grand pays ne sorte plus un champion alors qu'il en avait 10, la décennie d'avant. Les suédois aussi, au tennis, sûrement qu'ils font du foot maintenant.

Pour finir, je dirais aussi un autre truc sur le dopage : on ne connaît pas la vérité de 2001 en entier. D'accord les finlandais se sont fait chopper et ils ont avoué devant la justice, et les filles russes et Mülhegg ont suivi, un an après. Et 5 ans après, Virpi cassait tout sur la coupe du monde et Bjørgen ne mettait plus un pied devant l'autre. C'est chacun son tour ?
Quid des norvégiens, qui étaient un peu à la rue dans ces années là, y compris Alsgaard qui était juste pour le coup hyper efficace sur les championnats. Mais ça marchait pour Bente Martinsen Skari ?

Dans le dopage, il y a toujours des gens (enfin des pays) qui ont le droit de se doper et ceux qui n'ont pas le droit. Les russes n'ont pas le droit, il y a d'autres pays qui sont protégés, informés, je ne sais pas.
Dans ce cadre, je pense qu'on laisse l'incertitude du sport (avec un peu de dopage quand même) se faire sur la coupe du monde, alors qu'au JOs on en est (ou presque) à carrément distribuer les médailles aux pays.

La seule vérité de 2001 (et 2002) dont je suis sûr, c'est qu'on n'aura plus de 2001 et de 2002, plus de scandale avec les disqualifications de masse (bon, il y a les russes aux JOs, mais la c'est de la géopolitique).

En ligne

#1257 Aujourd'hui 01:14:36

meme_sans_fart
Membre
Inscription : 12-01-2011
Messages : 753

Re : Ski de fond masculin

yvesson a écrit :

Je ne sais pas pourquoi les jeunes allemands d'aujourd'hui ne se dopent pas, mais pour moi c'est la raison pour laquelle ils ne sont pas dans le TOP10 ou TOP15.

C'est ce que je dis. Eux sont propres et ils n'atteindront jamais le niveau de leurs prédécesseurs.
Maintenant pourquoi la culture aurait changé je ne sais pas? Financièrement le fond ne rapporte pas, est-ce que les sponsors payent aussi bien? Avec le temps la prise de conscience point de vue santé?

Et si tu ne vois plus certaines autres équipes du tout comme les Tchèques c'est parce qu'ils ont compris que ça ne vaut pas la peine, avec les NOR et les RUS qui prennent 70% des 20 1eres places...


yvesson a écrit :

Tu disais toujours que therese avait une progression normale, mais elle a pourtant rivalisé avec Saarinen et KSS (toutes les deux issues de la grande époque) sur un 30Km à 19 ans ?

Je dis que un athlète au top, une condition pour qu'il soit propre c'est qu'il soit très bon jeune, parce que ça prouve une capacité naturelle, un talent. Et un jeune talent peut tenir un plus vieux dopé, pas forcément le dopé qui gagne.
C'est aussi ce que j'ai écrit sur Manificat, un indice, c'est qu'à 23 ans ils terminent 2ième au final de la poursute derrière Northug. C'est pas aujourd'hui d'un coup qu'il explose, même s'il y a forcément une progression entre.

Maintenant l'histoire de JOhaug est louche, elle montre qu'ils prennent n'importe quel produit et se sentent à l'abri. Comme a dit l'autre, si j'ai les lèvres brûlées je mets du Bepanthen, ou de l'huile d'olive, surtout en Italie.

Hors ligne

#1258 Aujourd'hui 10:28:35

yvesson
Membre
Lieu : picardie
Inscription : 03-01-2012
Messages : 634
Site Web

Re : Ski de fond masculin

Hej,
Il nous manque sûrement des informations pour bien comprendre ce qu'il se passe. Peut-être effectivement, il faut regarder du côté de l'argent. Si t'es pas pro, dans les grosses équipes, t'as plus qu'à aller travailler.
Je ne pense pas que la culture change comme ça. Tant qu'il y a de la compétition et des médailles, il y a du dopage. Donc il n'y a que les contrôles contre ça, et personne n'aime les scandales dans son sport.
Dans le vélo, tout le monde regardait les mecs chargés monter des cols au sprint, en quand tout a été déballé en 1998, ça a dégoutté plein de monde, alors même qu'on commençait à attaquer le problème. Et la période d'après, on a eu Armstrong, qui se dopait aussi, mais qui était protégé.
Pour Turin, au fait, les contrôle à postériori ne sont jamais sortis...
Je fais encore un parallèle avc le vélo pour les allemands, à un moment la france a voulu serrer un peu la vis question dopage, et les français ne faisaient plus rien. Enfin bon, en biathlon ça remarche pour les allemands, après une période de disette et les retraites (forcées) de toutes les stars de la grande époque.

Je suis d'accord qu'il y a des talents, mais le top du dopage, tout le talent du monde ne peut rien contre, surtout quand les courses s'allongent. Mülhegg, avec sa technique en bois, il ne fatiguait pas. En plus, niveau matériel, l'équipe d'espagne ça devait pas être ça.
Pour moi, c'est vrai que c'est louche un mec qui se met à gagner à 30 ans, alors qu'on ne le voyait pas chez les juniors. Mais l'inverse n'est pas vrai. Peut-être bien que Therese et Magnificat sont talentueux, c'est pour ça qu'on les a connus jeunes, ils étaient sûrement déjà très bon dans les courses d'adolescents où on ne se dope qu'à la ventoline. :þ

Et Northug, lui au contraire on dirait qu'il fatigue en vieillissant.

En ligne

Pied de page des forums

Accueil | Contacts | Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2017