Médailles, [juste avant Sotchi] on fait les comptes !
Rédigé le 6 février 2014, par m_9er


Les breloques récoltées en biathlon commencent à peser dans le panier français aux Jeux d’Hiver. L’air de rien. C’est d’autant plus remarquable que la discipline (élitiste et confidentielle en France) n’a fait son entrée aux JO qu’en 1960 et que la multiplication des épreuves (et des possibilités de médailles) ainsi que la capacité du biathlon tricolore à monter régulièrement sur le podium sont bien plus récentes.

Le saviez-vous ? Lors des tous premiers Jeux Olympiques d’hiver, organisés à Chamonix en 1924, la France remporta "seulement" 3 médailles (toutes en bronze). L’une d’elles fut gagnée dans la course de Patrouille militaire (qui figura au programme olympique officiel à une seule reprise). Cette épreuve de 30 km disputée par équipe de quatre et combinant ski de fond et tir à 250m n’est autre que l’ancêtre du biathlon. Un signe…

Mais pour d’autres médailles il faudra attendre encore… un moment après l’introduction effective du biathlon aux JO (Individuel en 1960, plus Relais en 1968, plus Sprint en 1980). Pendant trois décennies, c’est la "guerre froide", l’URSS (qui gagne tous les relais olympiques de 1968 à 1988 !) ne partage les médailles qu’avec les deux Allemagnes (RDA en tête) et les pays scandinaves à la tradition nordique éprouvée (Norvège en tête). Les Français échappent au radar, et même s’ils n’ont pas les moyens de rivaliser avec les plus grandes nations, ils sont malgré tout souvent bien placés. En 1984 Yvon Mougel est ainsi tout proche de décrocher la première médaille (4ème sur l’individuel, 6ème sur le sprint).

Quand le biathlon féminin fait pour la première fois son apparition aux JO, le monde a changé. Le bloc de l’Est a explosé, la RDA a disparu lors de la réunification de l’Allemagne, et l’Union Soviétique est en plein démantèlement laissant ses anciennes Républiques enfin libérées prendre leur indépendance (en 1992 les pays de l’ex URSS participent aux JO en tant que "Équipe Unifiée" sous le drapeau Olympique).
Pouvait-on rêver meilleure occasion que les Jeux Olympiques d’Albertville (organisés à domicile) pour une première médaille française ? Lors de la toute première épreuve féminine de biathlon olympique (sprint) nos biathlètes réalisent un bon tir groupé qui laisse entrevoir sur le site des Saisies de réelles chances de médaille pour le relais (derrière les grandes favorites d’ex-URSS et d’Allemagne). Trois jours plus tard, le 14 février 1992 Anne Briand, Véronique Claudel et Corinne Niogret décrochent effectivement la première médaille en biathlon pour la France, et pas n’importe laquelle : celle en OR ! (La RFA est 2ème, l’"Équipe Unifiée" 3ème).

Curieusement, à ce jour, ce titre olympique historique de 1992 est resté le seul obtenu par un relais ! Bien entendu d’autres médailles collectives ont suivi : en 1994 les relais hommes et dames décrochent tous les deux le bronze. Cette performance est ré-éditée à l’identique en 2006. Pour compléter le tableau en relais il y a (encore) une médaille de bronze pour les hommes (2002) et une d’argent pour les filles (2010).
La toute première médaille individuelle vient aussi du biathlon féminin : Anne Briand gagne l’argent sur le 15 km Individuel aux JO de Lillehammer en 1994. (grâce à l’or et le bronze du relais en 1992 et 1994, elle reste à la veille de Sotchi la plus titrée de nos biathlètes sur les JO)
Huit ans plus tard arrive enfin la première médaille individuelle masculine. Ce n’est autre que Raphaël Poirée qui la décroche à Salt Lake City 2002, en terminant 2nd (argent) de la poursuite derrière un certain… Ole Einar Bjørndalen. Bien que deuxième plus grand champion au palmarès historique du biathlon (44 succès en coupe du monde, 4 Gros Globe de Cristal, 7 titres indiv. de champion du monde !) derrière le plus grand de tous, Bjørndalen (qui fut aussi son plus grand rival) Raph’ n’a malheureusement jamais été champion olympique (3 médailles). Pas plus que Sandrine Bailly chez les filles (20 victoires en coupe du monde, championne du monde de poursuite en 2003 et vainqueur du gros Globe en 2005) qui doit elle se contenter de deux médailles en relais. Paradoxalement les plus belles médailles des années 2000 sont en fait obtenues par des biathlètes peu habitués des podiums, ce que l’on peut interpréter comme un signe de la consistance du biathlon français. Ainsi en 2006 à Turin Florence Baverel déjoue les pronostics et remporte l’or du Sprint. C’est sa première (et seule !) victoire au niveau coupe du monde (elle sera vice-championne du monde de l’individuel en 2007, preuve que son titre olympique ne devait rien au hasard). Toujours à Turin, mais chez les hommes cette fois, c’est Vincent Defrasne qui crée la sensation pour sa "première" (lui aussi) en s’emparant de l’or sur la Poursuite au nez et à la barbe du roi OE Bjørndalen à l’issue d’un sprint final qui est resté dans toutes les mémoires des passionnés de biathlon. Vincent remporta par la suite une seule victoire en CdM (Individuel).
Enfin en 2010 c’est un autre Vincent, Jay, qui crée la surprise en devenant champion olympique de sprint sur un site de Whistler (Vancouver) qui semblait particulièrement lui convenir (en 2009 il y remporta en effet sur l’Individuel sa seule autre victoire en CdM). Les mauvaises langues diront que les conditions météo lui ont été particulièrement favorables, ce qui est vrai, certes, mais elles oublieront de mentionner que le favori Svendsen bénéficia des mêmes conditions et que la médaille de bronze de Vincent sur la poursuite le lendemain ne devait rien à personne. Si V. Jay a pris sa retraite prématurément (en décembre 2012), en revanche les autres médaillés individuels de Vancouver seront bien en piste à Sotchi :
Marie Dorin (bronze sur le Sprint F), Marie-Laure Brunet (bronze sur la Poursuite F) et Martin Fourcade (argent sur le Départ en Masse H).

On a envie de leur dire : remettez-nous ça !

 
 

Les chiffres

 

Sans surprise le ski alpin reste de loin notre premier fournisseur de médailles olympiques : 43 au total, dont 15 en or, soit 46% (43/94) du total et 56% (15/27) de l’or aux JO d’hiver de 1924 à 2010.
L’alpin français connut son âge d’or (sic) dans les années 60, particulièrement aux JO d’Innsbruck et de Grenoble (JC Killy, les sœurs Goitschel…) en remportant pratiquement la moitié de ses médailles d’or (7 sur 15) entre 1964 et 1968 !
Le patinage artistique, discipline chouchoutée par la Fédération Française des Sports de Glace et toujours appréciée du public français, a au fil des JO apporté son lot de médailles : 12 dont 3 en or (respectivement 13% et 11% des médailles)

Mais... c’est bien le biathlon qui pointe en seconde position derrière l’alpin :
16 médailles (16/94 = 17%) dont 4 en or (4/27 = 15%)
 
- Sur la période 1992-2010, le biathlon prend légèrement la tête devant le ski alpin :
16 médailles (16/42 = 38%) dont 4 en or (4/14 = 29%)
(alpin : 11 médailles dont 4 en or)
 
- Sur les deux dernières olympiades (2006/2010) il n’y a en revanche plus photo : le biathlon c’est 50% des médailles (10/20) et 60% des titres olympiques (3/5) !!

 
 
 

Médailles de l’équipe de France de biathlon par olympiade :
 
- 1992 : 1 médaille (1/9 = 11%) dont 1 en or (1/3 = 33%)
(or : Relais F)

- 1994 : 3 médailles (3/5 = 60%) aucune en or (0/0)
(argent : individuel F / bronze : relais H, relais F)

- 1998 : 0 médaille (0/8) or (0/2)

- 2002 : 2 médailles (2/11 = 18%) aucune en or (0/4)
(argent : poursuite H / bronze : relais H)

- 2006 : 4 médailles (4/9 = 44%) dont 2 en or (2/3 = 67%)
(or : poursuite H, sprint F / bronze : relais H, relais F)

- 2010 : 6 médailles (6/11 = 54%) dont 1 en or (1/2 = 50%)
(or : sprint H / argent : mass start H, relais F / bronze : poursuite H, sprint F, poursuite F)

 
 

Répartition par discipline (sans distinction H/F) :
 
- Relais : ____ 7 médailles (1 or, 1 argent, 5 bronze)

- Poursuite : __ 4 médailles (1 or, 1 argent, 2 bronze)

- Sprint : ____ 3 médailles (2 or, 1 bronze)

- Individuel : __ 1 médaille (argent)

- Départ en Masse : 1 médaille (argent)

 
 

- En ce qui concerne la répartition des médailles par sexe, le biathlon tricolore est un parfait modèle de parité : il suffit de tout diviser par deux (les 16 médailles, dont 4 or, 4 argent, 8 bronze), c’est du vrai "50/50" !

Tiens, ça mériterait une médaille en relais mixte à Sotchi, ça ! ;-)

 

- Les 21 médaillés olympiques Français en biathlon : Corinne Niogret, Véronique Claudel, Anne Briand, Delphine Heyman-Burlet, Patrice Bailly-Salins, Thierry Dusserre, Hervé Flandin, Lionel Laurent, Raphaël Poirée, Vincent Defrasne, Gilles Marguet, Julien Robert, Ferréol Cannard, Florence Baverel, Sandrine Bailly, Sylvie Bécaert, Delphine Peretto, Vincent Jay, Marie Dorin-Habert, Marie-Laure Brunet, Martin Fourcade.

 
 

A J-1 des Jeux Olympiques de Sotchi on ne peut pas encore conter ni compter les médailles de 2014, mais on peut compter sur Martin Fourcade et toute l’équipe de France pour aller les chercher !
Allez les Bleus !!!!

Accueil | Contacts | Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2017