Justine Braisaz, encore Jeune et déjà en Coupe du Monde, une exception ?
Rédigé le 7 janvier 2015, par m_9er


Lorsque Justine Braisaz participait chez les jeunes à l’Alpen Cup d’Obertilliach en décembre 2013 loin des feux des projecteurs, elle ne se doutait pas alors (à part peut-être en rêve) qu’elle reviendrait en Autriche un an plus tard, en pleine lumière (sous le soleil) pour y disputer cette fois une épreuve de Coupe du Monde de l’IBU !
 
Il est vrai que sa remarquable progression s’est accélérée tout au long de l’année 2014. Au point que l’automne arrivé, elle bouleverse les catégories d’âge pour rivaliser avec les filles du groupe A (sélectionnées pour la Coupe du Monde) lors du Biathlon Summer Tour. Forte de ses bonnes performances nationales sur ski-roues, elle est alignée en début de saison sur la première IBU Cup de Beitostølen (NOR), où elle confirme une nouvelle fois ses aptitudes au mileu d’un plateau relevé (quelques habituées de la CdM venues pour se "lancer" avant le début de la Coupe du Monde à Östersund). Sur les deux sprints au programme elle se classe 6ème puis 2ème (la victoire lui échappe de peu !).

On se dit tôt ou tard… Les circonstances (Marie Dorin-Habert attendant sagement janvier pour son retour de maternité et Anaïs Chevalier contrainte au repos à cause de son dos douloureux) vont précipiter une promotion logique et méritée.
 

 
 
On se demande alors si Justine ne serait pas sur le point d’approcher le record de la plus jeune biathlète en Coupe du Monde…
Que nenni ! Vu qu’elle n’était déjà pas la plus jeune débutante à Hochfilzen : c’est la Slovène Urska Poje âgée de seulement 17 ans et demi qui eut ce privilège !
En fait il n’est pas du tout rare que des filles très jeunes soient selectionnées en Coupe du Monde (on l’a souvent vu en fin de saison, par exemple), en particulier au sein de nations qui ne font pas partie du gratin mondial (moins de concurrence), une précocité qu’on ne retrouve pas de la sorte chers les gars.
 
 
Quelques exemples...
 
- Dans la famille Gasparin (SUI), Elisa débute en Coupe du monde en mars 2010 à Holmenkollen à l’âge de 18 ans et 3 mois. Sa petite sœur Aïta participe à 19 ans tout juste aux mondiaux 2013 de Nove-Mesto pour ses débuts dans l’élite.

- On se souvient aussi des débuts d’Elise Ringen que certains annonçaient à l’époque comme la future star Norvégienne : mars 2008 à Holmenkollen à 18 ans et presque 4 mois.

- Une excellente biathlète Tchèque s’est distinguée en ce début de saison (podium à Östersund), elle fut championne du monde de l’individuel Jeune en 2006. Il s’agit de Veronika Vitkova, née le 9/12/1988. Début en Coupe du Monde à Hochfilzen le 15 décembre 2006 : 18 ans et 6 jours !

- Et on se rappelle au bon souvenir de notre championne olympique du relais 1992, Corinne Niogret (médaille d’or à 20 ans !). Elle avait fait sa première CdM à 18 ans…

- Dans la catégorie "championne d’exception et précoce", comment oublier Magdalena Neuner qui gagna sa place dans l’équipe A pour la CdM (à Ruhpolding) en plein âge d’or du biathlon féminin allemand (un exploit !), à 18 ans et 11 mois. A 20 ans sonnés elle devint double championne du monde sprint/poursuite.
 
Vous pensiez vraiment que 18 ans c’est trop jeune ? Alors accrochez-vous, car on peut faire encore plus jeune.

- En décembre 1995 à Östersund débute en Coupe du Monde une Polonaise âgée de 16 ans et 4 mois !!!! Ah bon ? et qu’est-elle donc devenue, elle fait quoi maintenant ? Ben… biathlète, pardi ! Modèle de longévité, elle est en effet toujours en activité et s’est notamment classée 16ème du sprint d’Östersund (19 ans plus tard…). Il s’agit de Magdalena Gwizdon, qui, bien que n’ayant jamais été une véritable top-biathlète, compte tout de même à son palmarès deux victoires en Coupe du Monde (dont le sprint de l’année "pre-olympique" à Sotchi).
Précocité et longévité ne sont donc pas incompatibles.
Gwizdon détient d’ailleurs probablement le record ("probablement" car notre recherche n’est pas exhaustive).
 
Donc point de record de précocité pour Justine ?

Et bien si. Pour cela il faut regarder du côté de la performance :

- elle est l’unique "petite jeune" à avoir marqué des (gros) points pour sa première épreuve dans l’élite mondiale (17ème sur le sprint d’Hochfilzen - 4 courses en décembre, toutes dans le top 30 !).

- En gagnant sa place (grâce à ses résultats du week end) pour la Mass-start de Pokljuka elle bat (à 18 ans et 5 mois) le record de la plus jeune partante sur ce format de course détenu jusque là par une certaine Magdalena Neuner qui disputait elle à 19 ans et 1 mois sa toute première mass-start en Coupe du Monde (mars 2006).
 
Les débuts plus que prometteurs de Justine en Coupe du Monde à l’aube d’une carrière qu’on lui souhaite brillante et pleine de succès ont conduit les coaches à la maintenir naturellement dans la sélection française pour l’étape d’Oberhof (GER).

Justine Braisaz est ainsi alignée en troisième relayeuse sur le [bleu marine]relais dames 4 x 6 km de ce mercredi 7 janvier à 14h 15[/bleu marine]

Accueil | Contacts | Espace privé | Tous droits réservés - © BiathlonFrance 2006-2017